Home»Contributions»48 heures avec Aly Ngouille Ndiaye : Je Connais Koné, Koné Me Connait

48 heures avec Aly Ngouille Ndiaye : Je Connais Koné, Koné Me Connait

0
Shares
Pinterest Google+

Si vous arrivez à Linguère par la route de Dahra, demandez dès le poste de douane ; on vous dira de tourner à droite, de rouler sur 200 mètres environ avant d’emprunter un chemin de terre : vous trouverez le domicile de Aly Ngouille Ndiaye.

Tout le monde connait Aly Ngouille Ndiaye à Linguère. Normal : il est le maire de la ville. Lui aussi connait tout le monde à Linguère : le conducteur de Jakarta, le chauffeur de clando, le chauffeur de taxi hybride, les gérants de la gare routière, les animateurs des grand places, etc… Et il appelle chaque interlocuteur par ses nom et qualifié.

Il en est même des intervenants dans son champ : voisins immédiats et éloignés, enfants, jeunes et vieux, Aly Ngouille Ndiaye a un mot pour chacun, une anecdote sur cet autre, un petit geste de compassion ici, un appui là,…

Enfant du pays, il vécu au pays : directeur du crédit à la Banque de l’Habitat du Sénégal, il initie l’épargne auprès des populations, féminines en particulier ; il crée ensuite une radio communautaire, « Djolof Fm » où il passe rarement. Propriétaire foncier, il a fait de ses terres une vaste ferme, celle de « Kilim » où il vient cultiver son jardin à ses heures perdues.

Au cours d’un séjour de 48 heures à Linguère pendant ces vacances gouvernementales, l’équipe de djolof.org a suivi l’édile dans la ville, dans sa ville.

Pathé MBODJE, M. Sc,
Journaliste, sociologue