Home»Uncategorized»Accord de financement Sénégal-BM : Le discours du ministre Amadou Bâ

Accord de financement Sénégal-BM : Le discours du ministre Amadou Bâ

0
Shares
Pinterest Google+
  • Madame la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour le Sénégal,
  • Monsieur le Directeur général de l’Agence de Développement municipal (ADM),
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et Chefs de services,
  • Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un plaisir renouvelé et un grand honneur, Madame la Directrice des Opérations, de procéder aujourd’hui à la signature avec votre auguste institution, de trois (03) accords de financement, pour un montant global de cent quatre-vingt millions six cent mille (180 600 000) Euros soit cent dix-huit milliards quatre cent soixante-cinq millions (118 465 000 000) de FCFA.

Cet important concours financier de la Banque Mondiale traduit, encore une fois, la confiance et l’amitié de votre organisation et, partant, de la communauté internationale à notre très cher pays le Sénégal et à ses dirigeants.

Il est destiné au financement de trois (03) projets d’une importance capitale, à fort impact social, et relevant de secteurs prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Il s’agit d’abord du Projet Eau-Assainissement en Milieu rural (PEAMIR) pour lequel la Banque mondiale accorde une enveloppe de cent sept millions cinq cent mille (107 500 000) Euros soit soixante-dix milliards cinq cent quinze millions (70 515 000 000) de FCFA.

Ce projet constitue une réponse adéquate aux préoccupations des populations rurales et vise à améliorer sensiblement leur accès à l’eau potable et au service de l’assainissement notamment par le renforcement de la production et de la qualité de l’eau ainsi que de son accessibilité par la modernisation des systèmes de distribution en conformité avec les objectifs du PSE et les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Sa mise en œuvre permettra également d’accroitre l’accès des populations à l’assainissement par la réalisation de latrines familiales et l’installation de toilettes publiques d’une part et, d’autre part, la construction de réseaux d’assainissement semi-collectif d’évacuation des eaux usées et de gestion des boues de vidange.

Le deuxième projet en question aujourd’hui concerne le secteur de l’éducation qui bénéficie d’un concours de la Banque Mondiale d’un montant de quarante-huit millions sept cent mille (48 700 000) Euros soit trente et un milliards neuf cent quarante-cinq millions (31 945 000 000) de FCFA.

Il s’agit du Projet d’Appui à la Qualité et à l’Equité dans l’Education de Base (PAQEEB) dont l’objectif principal est d’améliorer les résultats d’apprentissage aux premières années de l’élémentaire, d’accroître l’accès à l’enseignement des sciences et des mathématiques au niveau secondaire et de renforcer l’équité dans l’accès à l’éducation de base.

En effet, comme vous le savez, le Président de la République, son Excellence Macky SALL, a fait de l’amélioration de la qualité de notre système éducatif, une priorité dans le secteur de l’éducation et de la formation. C’est dans ce sens que d’importantes ressources budgétaires sont allouées à ce secteur ces dernières années notamment pour ce qui concerne l’amélioration des conditions des enseignants et des apprenants. Ainsi, cet appui de la Banque Mondiale vient renforcer les efforts financiers sur ressources internes déjà consentis par le Gouvernement dans ce secteur.

Enfin, le dernier accord signé est relatif au Projet de Relèvement d’Urgence et de Résilience de Saint-Louis, pour un financement d’un montant de vingt-quatre millions quatre cent mille (24 400 000) Euros soit seize milliards sept cent trente-deux millions (16 005 000 000) de FCFA.

Ce projet qui s’inscrit en droite ligne de la lutte contre les changements climatiques, vise à réduire la vulnérabilité des populations à l’érosion côtière le long de la Langue de Barbarie et à renforcer la planification de la résilience urbaine et côtière de la ville de Saint-Louis.

Madame la Directrice des Opérations,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais donc saluer l’engagement de votre institution aux côtés de la République du Sénégal qui s’est traduit par un volume de financement record depuis la présentation du PSE au Groupe consultatif de Paris en février 2014, par l’approbation de quarante-huit (48) conventions pour un montant total de plus de mille milliards (1 000 000 000) de francs CFA sur des annonces de contributions attendues de 500 milliards de FCFA. Ce qui correspond à un taux de concrétisation des engagements de 469%, traduisant une performance à moins quelques mois du terme de la phase quinquennale du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) (2014-2018) du PSE.

Madame la Directrice des Opérations, ces résultats obtenus ne pourraient être réalisés sans votre engagement personnel et celui de vos équipes. C’est pourquoi, je voudrais profiter de cette occasion pour vous remercier de la franche collaboration avec vos équipes dans la préparation et le suivi des dossiers de coopération.

Par ailleurs, je dois souligner pour m’en réjouir que Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, en mettant en œuvre le PSE, a voulu bâtir une économie moderne, adossée à une croissance forte et soutenue profitable à toute la population.

Ainsi, les efforts de maitrise de nos agrégats macroéconomiques depuis son accession au pouvoir nous permettent de réaliser d’importants investissements dans les secteurs sociaux au grand bénéfice des populations.

C’est là toute la pertinence d’accompagner des projets visant à permettre l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement en milieu rural, l’équité dans l’accès à l’éducation mais aussi et surtout un projet dont l’objectif est d’apporter une solution pertinente et définitive aux difficultés engendrées par la brèche sur la Langue de Barbarie, les changements climatiques et l’avancée de la mer ; ce qui pendant des années a plongé les communautés de la localité dans la vulnérabilité et le désarroi.

Vous voudrez donc, Madame la Directrice des Opérations, transmettre aux plus hautes autorités du Groupe de la Banque mondiale, la reconnaissance du Gouvernement du Sénégal qui sait vous compter parmi ses partenaires stratégiques et privilégiés pour la prise en charge des préoccupations de nos concitoyens.

Je vous remercie de votre aimable attention.