Home»A la une»Adama Gaye : « Merci, I am back… »

Adama Gaye : « Merci, I am back… »

0
Shares
Pinterest Google+

Adama Gaye, le journaliste consultant ne démord pas. A peine sorti de prison où il a passé près d’une cinquantaine de jours, il annonce son retour sur la dénonciation de la gestion du pétrole et du gaz au Sénégal. Voici le message du journaliste, en liberté provisoire, depuis hier, sur sa page Facebook.
«Citius, Altius, Fortius: plus vite, plus haut, plus fort. La devise olympique m’inspire ce matin pour vous dire un seul mot: Merci. En l’accollant avec un autre: pardon pour celles ou ceux qui ont doute de la justesse de mes écrits et de leur dureté.
Veni, vidi, vici: venu, vu, vaincu. Avec humilité et le soutien divin. Vos soutiens. À vous mes héros. Je vous exprimerai mieux, et a beaucoup, individuellement, ma gratitude.
Je reste à votre écoute, gourmand de vos conseils et de votre amitié et de votre amour.
Merci.
Merci aussi à ma famille et a des autorités de premier plan dont l’une, qui n’est autre que le Khalife Général des mourides, m’a fait honneur de m’envoyer son fils me témoigner une couverture inestimable.

Permettez aussi que je salue Guy-Marius, Hulo, et tous les autres, y compris des intellectuels, qui ont sauvé l’honneur d’une engeance en somnolence.

Pas de mot pour mes sublimes avocats: tous sénégalais, ils ont tranché la tête de la bête immonde.
Merci aux peuples africains, à ceux, pour commencer, du Sénégal.
Merci.
I am back, stronger than ever.
Adama Gaye, Dakar, ce 21 Septembre 2019.
Ps: Un peu de repos, un check-up médical et je reviens au service de nos causes imprescriptibles… »

Permettez aussi que je salue Guy-Marius, Hulo, et tous les autres, y compris des intellectuels, qui ont sauvé l’honneur d’une engeance en somnolence.

Pas de mot pour mes sublimes avocats: tous sénégalais, ils ont tranché la tête de la bête immonde.
Merci aux peuples africains, à ceux, pour commencer, du Sénégal.
Merci.
I am back, stronger than ever.
Adama Gaye, Dakar, ce 21 Septembre 2019.
Ps: Un peu de repos, un check-up médical et je reviens au service de nos causes imprescriptibles…