Home»Politique»Aj-Pads : la résolution sur le dialogue politique

Aj-Pads : la résolution sur le dialogue politique

1
Shares
Pinterest Google+

Le Bureau Politique d’Aj/Pads s’est tenu ce 15 juin 2019, sis à la place du Souvenir à Dakar et a enregistré la participation de 40 fédérations départementales sur les 45 que compte le pays. A l’issue de ses travaux, il a adopté diverses résolutions portant respectivement sur le scandale du pétrole et du gaz, sur le dialogue politique et sur la stratégie de construction du parti. Il est présenté ci-dessous la résolution sur le dialogue. 

Considérant que l’appel au dialogue par le Président de la République résulte indéniablement de la situation politique, économique et sociale post-électorale préoccupante à tous égards, de l’insécurité au niveau de la sous-région, mais aussi de l’attitude patriotique de l’Opposition qui a obtenu selon les chiffres officiels 42% des suffrage des sénégalais lors de la présidentielle de février 2019 et qui, en dépit de son rejet des résultats, n’a pas appelé les populations à descendre dans la rue ce qui aurait plongé le pays dans le chaos,

Considérant la participation et le rôle du parti dans le Front de Résistance nationale (FNR), cadre qui regroupe l’essentiel des partis et organisations de l’Opposition, Considérant que le FRN avait déjà décidé de ne plus prendre part à des élections sur la base des règles actuelles définies et mise en œuvre de façon unilatérale par le gouvernement, Considérant la forte convergence de vues au sein du FRN sur la nécessité de s’accorder, de nouveau, avec les tenants du pouvoir sur les modalités de dévolution démocratique et Pacifique du pouvoir,

Le Bureau politique approuve la décision du Secrétariat permanent de prendre part au dialogue politique, dans le cadre du FRN.

Salue la confiance placée en notre Secrétaire général Mamadou Diop Decroix pour exprimer, à la cérémonie d’ouverture du dialogue, les positions du FRN régulièrement rappelées et le félicite pour le fond et la forme par lesquels il a exprimé avec loyauté et fidélité ces positions y compris l’exigence de restituer à Khalifa Sall et à Karim Wade la plénitude de leurs droits citoyens.

Réaffirme l’engagement d’AJ/PADS autour des batailles pour la sauvegarde des intérêts fondamentaux du pays et du peuple et pour le respect et la protection des libertés publiques Réaffirme également l’option du parti de poursuivre le dialogue dans ses différentes dimensions en rapport avec les autres membres du front et aussi longtemps que la volonté politique du pouvoir ne sera pas prise à défaut sur les questions en discussion. De l’avis d’And-Jëf/Pads, soit le dialogue éloigne les risques de chaos dans le pays, soit le chaos engendre en tout état de cause le dialogue. Il s’ensuit que, anticiper les sombres perspectives en s’accordant d’ores et déjà, comme par le passé, sur les fondamentaux d’un pays démocratique, reste la seule alternative crédible.

Demande à cet égard au gouvernement, dans les nouvelles conditions où pouvoir et opposition sont en train de discuter, de mettre fin aux pratiques anti démocratiques notamment dans le domaine des manifestations de l’opposition. L’interdiction des manifestations et la répression de manifestants sont des facteurs de risques pouvant compromettre l’avenir du dialogue tandis que le respect de ces libertés sera un indicateur important de la volonté d’ouvrir une nouvelle page dans les relations entre acteurs politiques.

Engage tout le parti, notamment le camarade SG à poursuivre les efforts pour faire de ce dialogue politique qui doit aboutir à l’épanouissement de la démocratie et des libertés individuelles dans notre pays un succès.

 

Fait à Dakar le 15 juin 2019.

Le Bureau politique