Home»A la une»Amsatou Sidibé, candidate recalée, revient sur sa clé usb et l’erreur sur le nom de sa mère

Amsatou Sidibé, candidate recalée, revient sur sa clé usb et l’erreur sur le nom de sa mère

1
Shares
Pinterest Google+

Amsatou Sow Sidibé est accusée d’avoir fourni une clé Usb contenant des virus. Elle rejette toute tentative de sabotage même si elle ne le nie pas les couacs.

«On nous a demandés en plus une clé Usb. J’ai donné une clé Usb contenant environ 60 mille signatures. On m’a répondu que la clé était inexploitable. J’ai remis une autre clé et jusque-là, je n’ai pas de réponse. C’est ce qui s’est exactement passé», a-t-elle soutenu ce mercredi. Elle rectifie que c’est elle-même qui a dit, dans une émission, que le Conseil constitutionnel a saboté parce que sachant que la loi, elle-même, n’est pas bonne.

Sur l’erreur sur le nom de sa mère, elle précise que la faute incombe aux travailleurs de la Justice. « J’avais besoin d’un certificat de nationalité ; j’amène l’extrait de naissance de mon père. La mère de mon père s’appelle Fatou Hann et il y a eu erreur sur mon certificat de nationalité. Au lieu de mettre Souleymatou Diaw, le nom de ma mère, on a écrit sur le certificat de nationalité le nom de la mère de mon père Fatou Hann. Quand je suis retournée pour qu’on me corrige cette erreur, tout le monde était en grève», a-t-elle expliqué.

Amsatou Sidibé attend toujours une réponse du Conseil constitutionnel après l’introduction de son recours.