Home»Economie»Attaques contre le ministre de l’Agriculture : Abdou Khadre Ndiaye prend la défense du ministre Moussa Baldé

Attaques contre le ministre de l’Agriculture : Abdou Khadre Ndiaye prend la défense du ministre Moussa Baldé

0
Shares
Pinterest Google+


« Bassirou Bâ ne connaît pas la réalité. S’il dit que le prix du kilogramme d’arachide devait être fixé à 400 fcfa, c’est qu’il fait montre d’une mauvaise foi répugnante ». Propos de Cheikh Abdou Khadre Ndiaye qui prend ainsi la défense du ministre de l’Agriculture. Pour cet expert en politiques publiques et développement agricole, Moussa Baldé se distingue par une ouverture d’esprit connue de tous mener à bien son travail. » Il n’est intéressé que par l’épanouissement du monde paysan, soutient-il. « L’État du Sénégal a fixé un prix de 250 Fcfa le kilogramme d’arachide. Un fait inédit qui mérite d’être salué car depuis l’Indépendance, une telle somme n’a pas été fixée », poursuit M. Ndiaye, très remonté contre celui qu’il qualifie de  » quelqu’un qui ignore la réalité du monde rural ». Pire, ajoute Abdou Khadre Ndiaye, Bassirou Bâ ose mettre en doute la quantité à propos des récoltes agricoles. « S’il remet en cause les 1.800 mille tonnes, il doit aller vérifier à la direction chargée de donner les statistiques pour se rendre compte qu’il fait fausse route », selon notre interlocuteur. M. Ndiaye a notamment magnifié « le discours et la méthode » du ministre Moussa Baldé, qui, selon lui, discute avec tout le monde  » dans une démarche participative pour avoir des résultats probants ». Les paysans et les opérateurs économiques peuvent témoigner de la pertinence d’une telle attitude managériale, conclut Abdou Khadre Ndiaye.