Home»A la une»Baldé, Macky, Aminata Tall : Pourquoi le deal n’a pas pris…

Baldé, Macky, Aminata Tall : Pourquoi le deal n’a pas pris…

0
Shares
Pinterest Google+

La semaine dernière, la coordination des femmes de la coalition Benno bokk yakaar (BBY) avait demandé au président Macky Sall de placer à la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE), sa présidente, Ndèye Marième Badiane.

Au finish, le chef de l’Etat a reconduit la présidente sortante, Aminata Tall. Or, le nom de l’ancienne mairesse de Diourbel ne figurait même sur les listes des conseillers dont la liste a été dernièrement rendue publique.

En formulant la demande au président Macky Sall, les femmes de la majorité présidentielle savaient certainement une chose : dans les plans du président Macky Sall, Aminata Tall devait migrer vers la France où le poste  stratégique d’ambassadeur l’attendait.

Pour la remplacer au CESE, le nom du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé avait  été cité avec des émoluments de 9 millions de FCFA/mois en plus de certains avantages pour des responsables de son Parti. L’ancien ministre d’Etat négociait depuis avril dernier avec le président Macky Sall en vue d’une alliance à la prochaine élection présidentielle de 2019. Abdoulaye Baldé «qui a fait trainer» les négociations a attendu le 9 août 2019 pour refuser l’offre, soulignant qu’il n’a pas reçu mandat de son Parti, l’Union des centristes du Sénégal (UCS), pour sceller le deal. Il matérialise ce rejet de cette main tendue du leader de la majorité présidentielle par l’officialisation de sa candidature à l’élection présidentielle de février prochain.

Aujourd’hui, tout est faussé, et certaines mauvaises langues se demandent si la France n’a pas refusé la candidature de Mme Aminata Tall au poste d’ambassadeur au point de bouleverser la stratégie du président Macky Sall.

Sensite.sn