Home»A la une»Banalisation du discours à la Nation : Le Cnra invité à agir

Banalisation du discours à la Nation : Le Cnra invité à agir

1
Shares
Pinterest Google+

Maurice Soudieck Dionne a appelé mardi le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) à recadrer les prétendants au fauteuil présidentiel qui se mettent dans la peau d’un chef de l’Etat pour faire des déclarations qu’ils appellent message à la Nation.

«Le Cnra devrait rappeler à l’ordre et la loi à ceux qui sont en train de dévoyer un peu cette prérogative constitutionnelle parce que, peut-être, le ministre de l’Intérieur ou une autre institution ne pourrait pas le faire parce que ça pourrait être interprété comme ayant des relents de quelques répressions », a-t-il soutenu.

Il rappelle que «le respect strict de la Constitution et des valeurs et principes de la République voudrait que le président de la République soit  le seul à prononcer un discours à la Nation conformément à l’article 48 de la Constitution». Selon l’enseignant en Sciences politiques à l’Ugb de Saint-Louis, cette manière de faire est une « concurrence déloyale parce que ceux qui s’adonnent à cette pratique donnent l’impression qu’ils sont dans une posture présidentielle alors que pour le moment nous avons un seul président de la République en l’occurrence le président Macky Sall jusqu’à la prestation de serment du nouveau président qui sera issu de l’expression des urnes, peut-être, en mars prochain ». Pour cela, il pense que c’est un abus de langage que de parler de discours à la Nation ».