Home»Politique»Carte électorale : Le Pouvoir et l’Opposition se déchirent

Carte électorale : Le Pouvoir et l’Opposition se déchirent

0
Shares
Pinterest Google+

La carte d’électeur fait débat à moins de trois moins de l’élection présidentielle du 24 février 2019. L’opposition fustige la modification et soupçonne une mascarade électorale.

«Du point de vue de la loi, la carte électorale doit être élaborée en collaboration avec les partis politiques ; ce qui ne semble pas être le cas dans beaucoup de situations, dans un premier temps. Deuxièmement, les mesures doivent être prises pour que les électeurs soient bien informés de leur lieu de vote», a dit Decroix ce mercredi sur Rfm.

Du côté du pouvoir, la position de l’opposition étonne. Ousmane Badiane renvoie leurs adversaires au code électoral. «Le code électoral en son article L11, alinéa 9 dit très clairement qu’il faut respecter à ce que la publication de la liste des bureaux de vote soit faite au plus tard 30 jours avant le scrutin», a-t-il.

Decroix indique qu’à Touba beaucoup de centres de vote ont été éclatés et les populations ne sont pas au courant, des électeurs ont été réaffectés dans des centres de vote ou lieux de vote sans qu’ils n’en prennent conscience. Ils vont attendre le jour du vote pour aller à leur lieu de vote sans pouvoir voter. Apparemment, c’est très massif à Touba et les gens soupçonnent encore un coup fourré comme c’était le cas en 2017 et au moment des dernières Législatives ».

Mais que nenni ! Ousmane Badiane convoque l’évolution du fichier électoral. «Avant, le maximum de bureau était fixé à 900 électeurs. Quand on a fait la refonte de 2017, on a réduit les bureaux de vote à 600 électeurs au maximum. Donc, ça veut dire qu’il y a nécessairement un redéploiement de la carte électorale. Il y a une redistribution des électeurs. C’est ce qui fait que la carte électorale d’un scrutin à un autre, bouge car chaque inscription, il y a de nouveaux membres, il y a des radiations, il y a une modification de la carte électorale. Donc, aujourd’hui, l’opposition n’a pas raison de dire qu’il y a une tentative de manipulation de la carte électorale pour faire des fraudes ; ça n’existe pas», explique le responsable au sein de la Ld.

Selon lui, les gens n’ont qu’à être patients et respecter les dispositions du code électoral. Le pouvoir bat en brèche et brandit la loi électorale.

Source : Media28