Home»A la une»Casamance : Madické Niang étale les sabotages dans la résolution du conflit

Casamance : Madické Niang étale les sabotages dans la résolution du conflit

0
Shares
Pinterest Google+

En campagne électorale à Ziguinchor, Madické Niang avoue que les intermédiaires, dans le cadre de la résolution de la crise en Casamance, coûte cher à l’Etat.

«Beaucoup d’intermédiaire se nourrissent de la crise casamançaise. Ils n’ont pas intérêt à ce qu’une solution définitive soit trouvée. L’intermédiation a fait perdre beaucoup d’argent et de temps au gouvernement sénégalais», a-t-il avoué.

Dans son discours, l’ancien ministre des Affaires étrangères explique comment il a raté de peu de signer un accord de la paix en Casamance. «J’ai envisagé, moi-même, des discussions avec l’Abbé Augustin Diamacoune mais également avec une grande frange du Mfdc (mouvement des forces démocratiques de Casamance). Je m’étais aussi tourné vers l’aile extérieure et j’avais rencontré Mamadou Sané Nkrumah ainsi que beaucoup de membres extérieurs en France et dans beaucoup de lieux que nous avons gardés secrets. Nos négociations avaient été secrètes. Mais, au moment où il fallait conclure malheureusement, certaines personnes, qui ne sont mues que par leurs intérêts, ont torpillé nos discussions en utilisant les combattants de l’intérieur. Qui se sont opposés à toute signature d’accord avec l’aile extérieure», a-t-il fait savoir dans les colonnes du journal Enquête.

Il promet de reprendre les mêmes efforts pour la paix s’il est élu au soir du 24 février 2019. Il veut instaurer un « dialogue direct entre le Pouvoir et les différentes composantes de la société casamançaise mais aussi avec le Mfdc.