Home»A la une»Coulé à l’Assemblée nationale, Pape Diop veut la tête de Moustapha Niass

Coulé à l’Assemblée nationale, Pape Diop veut la tête de Moustapha Niass

0
Shares
Pinterest Google+

Pape Diop n’en revient toujours pas sur le coup qui l’a fait tomber de sa place de 8e vice-président de l’Assemblée nationale. Et il ne compte pas se laisser faire. C’est du moins ce qu’a fait savoir le chargé de communication de son parti.

«Ce qui s’est passé n’est pas sérieux ! Nous allons combattre cette forfaiture. Nous allons ester en justice parce que tout simplement c’est une question de principe qui n’a pas été respectée par Moustapha Niasse et sa bande», a fait savoir Moussa Diakhaté. La députée Fatma Diop remplace Pape Diop a été élue à sa place, contre la volonté d’Abdoulaye Wade. Diakhaté qui estime que «c’est encore un coup de force», en veut pour preuve que «la parité exige que si le Président de l’Assemblée nationale est un homme, son suivant immédiat devrait être une dame ».

«Là, je vous renvoie à l’amendement d’Aïda Mbodji du 11 novembre 2011 qui était revenu sur la suppléance et le caractère alternatif de la liste. Mais, comme le premier vice-président est occupé par quelqu’un qu’on a appelé touché-coulé, Moustapha Cissé Lô, ils ont cherché des subterfuges pour faire partir le président Pape Diop», a-t-il expliqué. Ce membre de la Convergence démocratique/Bgg précise que Pape Diop n’est pas intéressé par des privilèges ou avantages. «Il n’a qu’une seule ambition : enlever Macky Sall à la tête de ce pays au soir du 24 février », a-t-il noté.