Home»Politique»Début des activités du Frn : Mws dénonce un sabotage de l’inauguration d’Ila Touba et menace

Début des activités du Frn : Mws dénonce un sabotage de l’inauguration d’Ila Touba et menace

0
Shares
Pinterest Google+

Dans une déclaration dont nous avons reçu copie, la coalition Mankoo wattu Sénégal est montée sur ses grands chevaux pour s’en prendre au Front de résistance national (Frn) qui a parlé du début de ses activités contre le régime de Macky Sall.

Les membres du Frn ont annoncé que le 20 décembre 2018 marquera le début «d’un long processus de représailles et de confrontations «et ce, jusqu’au jour du scrutin». Véritablement mécontents de cette sortie, les membres de la coalition Manko wattu Sénégal (Mws) alertent. «Ils ont une volonté manifeste de déstabiliser le pays après avoir reçu des financements occultes, car, ce sont des candidats qui ne sont pas sur le terrain et qui ne disposent pas de programmes pouvant les faire passer. Et conscients qu’ils ne pourront pas gagner l’élection, ils veulent tout simplement déstabiliser le pays, et ça, c’est inacceptable ! », soulignent-ils

Ousmane Faye et ses camarades soutiennent que « le choix du 20 décembre où les fidèles sont tous conviés par le Khalife pour l’inauguration de ‘’Ila Touba’’ a été sciemment choisi par l’opposition pour appeler à manifester. Pour eux des gens normaux, ancrés dans la culture sénégalaise ne sauraient se comporter de cette manière. «C’est tout simplement un groupe de francs-maçons pour la plupart et de groupes d’homosexuels qui ne croient en rien et dont la volonté est de saper les fondements et les valeurs incarnées par nos hommes religieux. Nous avons tous entendu l’appel du Khalife à travers les médias où il invite tous les musulmans, notamment tous les mourides, à venir soutenir le projet social réussi par le Président de la République ; mais nous sommes ahuris d’entendre que l’opposition se détourne d’une si belle et grande initiative en se permettant même de railler le désir du marabout. Nous ne leur pardonnerons jamais un tel acte de défiance à l’endroit du guide spirituel», préviennent-ils.

Le leader de la coalition Manko wattu Sénégal et ses camarades renseignent qu’ils ne vont pas s’arrêter là. «Nous allons les dénoncer un à un, en citant leur nom. Nous les connaissons tous, et à la veille du scrutin, ils seront tous désignés du doigt », menacent-ils.

Ousmane Faye et ses camarades attirent, par ailleurs, l’attention du président Macky Sall «dont ils ne comprennent l’attitude de vouloir respecter le pacte de paix signé avec des chefs d’Etat et de certains médiateurs concernant Sindjély, la fille de Wade dont l’argent détourné ne peut pas passer par ‘’pertes et profits’’.

«Nous l’interpelons pour qu’il lance un mandat d’arrêt contre Sindjély Wade qui faisait la pluie et le beau temps du temps du FESMAN et durant lequel, elle avait détourné plus de 105 milliards FCFA. Nous demandons au chef de l’Etat de prendre un acte historique en lançant ce mandat d’arrêt afin que pareil grave détournement ne puisse plus se reproduire dans notre pays», ont-ils imploré.