Home»A la une»DÉCÈS DE SIDY LAMINE NIASSE: Jamra présente ses condoléances

DÉCÈS DE SIDY LAMINE NIASSE: Jamra présente ses condoléances

0
Shares
Pinterest Google+

Les bureaux exécutifs de l’Organisation Islamique JAMRA et de l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE, ont présenté, mercredi dernier, 12 décembre, leurs condoléances à la famille du regretté Sidy Lamine Niasse. Oustaz Hady Niasse, qui a reçu à la maison mortuaire, sise à Sacré-Cœur, les deux délégations, dirigées par Imam Massamba Diop, a magnifié le travail remarquable qu’effectue JAMRA au sein de la société sénégalaise, avant de louer les relations privilégiées qui les ont toujours unis au regretté Sidy Lamine Niasse.

En présence de la sœur du défunt, Sokhna Salma Niasse, de sa fille éponyme,  journaliste au quotidien français «Le Monde», de Abdou Rahmane Camara et Ouztas Assane Diouf de Walfadjri, le prêcheur Hady Niasse n’a pas manqué de souligner la similitude des combats que mènent, quoique dans des sphères différentes, Sidy Lamine Niasse et Imam Massamba Diop : «Vous menez le même combat ; vous êtes restés tous les deux constants dans la défense des valeurs de l’Islam. Seule la vérité vous importe».

Les délégations de JAMRA et de MBAÑ GACCE se sont ensuite rendues au domicile du frère-aîné du défunt, Ahmed Khalifa Niass, à l’avenue Cheikh Anta Dop. Faisant l’historique de la création Walfadjri, qui fut d’abord un bimestriel, en 1984, et dont Latif Guèye fut le premier rédacteur-en-chef, le président exécutif de JAMRA, Imam Massamba Diop, n’a pas manqué de saluer la détermination que Sidy Lamine et Latif Guèye durent faire preuve, pour surmonter les multiples défis qui se dressaient avant la parution du premier numéro de Walfadjri. Lequel partageait, avec le mensuel JAMRA, un siège exigu sis à la rue 27 angle 20 de la Médina, surnommée «Rue sans loi», en raison des malfrats qui y régnaient en maitres. Imam Massamba Diop ne manqua pas de souligner, le soutien constant de d’Ahmed Khalifa Niass, lors des débuts difficiles de Walfadjri et du journal Jamra – qui abandonnera plus tard l’option journal pour devenir une Ong humanitaire, en raison des multiples sollicitations dont elle faisait l’objet de la part des populations défavorisées.

Dans sa réponse, Ahmed Khalifa Niasse développa des arguments, ponctués d’anecdotes étayant le témoignage de Imam Massamba Diop, tout en se félicitant des relations fraternelles qui ont toujours prévalu entre Jamra et Walfadjri, et au-delà, avec toute la famille Niasse : «Je considère qu’il me revient plutôt à moi, frère-aîné du regretté Sidy Lamine, de vous présenter mes condoléances, parce que vous avez perdu un allié de taille et un compagnon de lutte de longue date. C’est pour cela que je me rendrai prochainement à votre siège pour présenter mes condoléances à JAMRA», confia Ahmed Khalifa Niasse. Une déclaration hautement apprécié par tous les membres de la délégation.

Dakar, le 16/12/2018
Les Bureaux exécutifs
de JAMRA et de MBAÑ GACCE