Home»A la une»Baccalauréat : Henriette Sambou, l’ex-pensionnaire de la Mac de Diourbel, raconte son succès

Baccalauréat : Henriette Sambou, l’ex-pensionnaire de la Mac de Diourbel, raconte son succès

1
Shares
Pinterest Google+

Henriette Sambou, du nom de cette élève des Cours privés Nelson Mandela de Diourbel, qui a tué son professeur Henry Ndiaye par erreur, a décroché son baccalauréat. Même en prison où elle a été retenue avant d’être libérée par la justice, elle a tenu à son examen. Elle raconte comment elle a préparé son Baccalauréat.

«Quand on me déférait, j’avais pris le soin de prendre mes livres et cahiers dans mon sac, et à la prison, je travaillais régulièrement. Mes professeurs, imprimaient tous les cours que mes camarades de classe me faisaient parvenir en prison. Donc j’ai pu bien réviser et préparer l’examen », relate-t-elle.
La bachelière ne manque pas de projet. Elle veut «poursuivre mes études, avoir un bon diplôme et travailler de préférence dans le domaine social. «Je veux aider ma mère. Je lui ai toujours promis que je la sortirai de sa situation difficile. Je veux réaliser ce rêve et construire une maison pour elle », soutient Henriette Sambou.
Pour autant, elle a toujours une pensée pour son défunt professeur. Elle prie toujours pour le repos de son âme.
«A chaque fois que je prie, je commence par lui, pour que Dieu l’accueille au paradis. En plus, d’être un ami, il était mon oncle. Je ne l’ai jamais appelé par son prénom. J’ai toujours cette image de sa femme à la barre au procès. Il venait de se marier et n’a pas eu d’enfant. Je demande vraiment pardon à toute sa famille », regrette Henriette Sambou. Elle était condamnée, mardi, 9 juillet, à un an de prison dont trois mois ferme par le Tribunal de grande instance de Diourbel.

A noter que sa mère qui était en prison avec elle a aussi été libérée. Elle était accusée de détention de débit clandestin de vente de boisson alcoolisée. Elle avait écopé de trois mois de prison ferme.