Home»A la une»Fermeture de débits de boissons à Dakar : Les vendeuses de vin de palme étalent leur colère

Fermeture de débits de boissons à Dakar : Les vendeuses de vin de palme étalent leur colère

1
Shares
Pinterest Google+

Les femmes vendeuses de vin de palme commencent à ressentir les coups de l’interdiction des débits de boisson. Elles accusent l’Etat d’avoir bloqué leurs activités car, depuis que cette affaire de boisson « jakarta » a éclaté, elles ne peuvent plus exercer leurs activités.

Ces vendeuses de vin de palme se sont réunies hier à Rufisque pour dire non aux autorités et surtout leur demander de ne pas faire de confusion entre cette boisson et celle communément appelée « jakarta ». «Si on nous demande d’arrêter nos activités, c’est une manière de nous renvoyer chez nous. Nous sommes très inquiètes depuis qu’on nous parle de boisson Jakarta. Nous, nous ne connaissons que le vin de palme. Nous payons nos taxes au niveau des Eaux et Forêts. Quant à l’usine qui fabrique jakarta, nous pensons que l’Etat qui lui a donné l’autorisation», a déclaré Angélique Sambou, porte-parole du jour.

Ces femmes demandent aux autorités «de ne pas faire de confusion car, le vin de palme n’a rien à voir avec « jakarta »». Ces femmes qui disent ne pas être des voleuses encore moins des malfaiteurs demandent à l’Etat de revoir sa position. Par ailleurs, ces femmes très en colère, venues des quartiers de la région de Dakar exigent la «libération» de leurs camarades de Grand-Yoff.