Home»Société»Fermeture des lieux de débauche… : Jamra soutient l’appel du Khaļife général des Tidianes

Fermeture des lieux de débauche… : Jamra soutient l’appel du Khaļife général des Tidianes

0
Shares
Pinterest Google+

Invitée d’honneur de la 32ème édition de la «Journée annuelle du Saint Coran», organisée dimanche 12 août dernier par l’Institut Islamique privé El hadj Fallou Mbacké, de l’Unité 12 des Parcelles Assainies, dirigé par l’Imam Adama Seck, le Président exécutif de l’Organisation islamique JAMRA, Imam Massamba Diop, empêché, avait chargé Mame Mactar Guéye de délivrer à l’auditoire un «message urgent» de JAMRA.

Prenant la parole devant des centaines de croyants et d’érudits, M. Guèye a interpelé publiquement Ouztas Adama Seck, en sa qualité de vice-président de la Fédération nationale des associations des maîtres coraniques – qui regroupe pas moins de 16.800 Daaras -, pour l’inviter à solliciter d’urgence une rencontre avec le chef de l’État aux fins de lui suggérer de s’inspirer de la mesure de sauvegarde prise en 1992, par les autorités d’alors, à l’instigation du défunt Khalife Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, face à un retard criard de la pluviométrie. Un sevrage inédit des eaux hivernales avait fini par semer le désarroi dans le monde paysan, frappé par un début sécheresse qui commençait à les priver du minimum vital pour survivre et entretenir le bétail. Dans sa requête, délivrée lors d’un grand rassemblement à la Grande Mosquée de Dakar, le Khalife Abdoul Aziz Sy Dabakh estimait que le degré alarmant atteint dans le libre-cours donné aux bas-instincts, la prégnance de l’injustice sociale, et autres violations de la Loi de Dieu, n’étaient pas étrangers à cette situation dramatique qui menaçait l’équilibre de l’économie nationale, après avoir tragiquement impacté les paysans. Le Président Abdou Diouf, ne se fit pas prier pour donner instruction au ministre de l’Intérieur Madieng Khary Dieng de fermer tous les bars et autres lieux de débauche. Et accessoirement d’autres sites abritant des manifestations mondaines. Pour une période de 72 heures. Au grand bonheur de tous, avant même que certaines mosquées n’eussent procédé au «khadmou» devant clôturer les récitals du Saint Coran, le ciel ouvrit généreusement ses vannes le même jour sur toute l’étendue du territoire nationale!

L’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses MBAÑ GACCE apprécient hautement que l’actuel Khalife Serigne Mbaye Sy Mansour, dans la digne continuité de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh, se soit résolu à bousculer les aprioris pour délivrer aux croyants ces vérités crues, inspirées de la Sunnah du Prophéte Mouhamed (psl), face à ce début de calamité qui n’augure rien de bon pour notre pays. Au moment surtout où la famine s’annonce déjà dans la partie septentrionale du pays, au point d’inquiéter l’ONU, qui avait déjà tiré la sonnette d’alarme depuis la conférence de presse conjointe tenue à Dakar le 3 mai dernier, entre l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, FAO, l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial, PAM. Ces trois agences spécialisées des Nations Unies exprimaient leurs inquiétudes relativement à la situation précaire dans laquelle se trouvent des centaines de milliers d’habitants au Nord du Sénégal.

Le Président exécutif de JAMRA exhorte tous ses collègues imams, prédicateurs et oulémas de tous les lieux de cultes à relayer l’appel du Khalife Serigne Mbaye Sy Mansour, en invitant les fidèles à se rendre en masse et en toute humilité, ce vendredi 24 août 2018, dans les mosquées, de préférence en tenue vestimentaire indigente, comme le recommandait le Messager d’Allah, pour exprimer collectivement au Tout-Puissant notre repentir solennel et solliciter Sa Miséricorde et Sa Grâce, consécutivement à nos multiples offenses et violations de Sa Loi. Pour sa part, Imam Massamba Diop dirigera une prière de «baawnaane» spéciale, vendredi prochain, à la Grande Mosquée de la Cité Gazelle de Pikine, pour une imploration collective au Tout-Miséricordieux de nous absoudre nos péchés et de gratifier le monde rural de pluies abondantes et sécurisantes.

 

Dakar, le 22 Août 2018,

Les Bureaux exécutifs

de JAMRA & Mbañ Gacce