Home»Contributions»Forum sur le Walo : Quel Rang Pour Le Ministre Makhtar Cissé ?

Forum sur le Walo : Quel Rang Pour Le Ministre Makhtar Cissé ?

0
Shares
Pinterest Google+

Makhtar Cissé a battu sa coulpe : il accepte de siéger au gouvernement ; le forum du Walo du 8 septembre est un ticket de retour dans un attelage où il a figuré au dernier rang protocolaire, au Budget. Depuis août, des « conseils » ayant l’oreille du président Macky Sall lui proposent différentes stations en argumentant plus ou moins.

Il y a un an, à l’occasion de gouvernement Dionne II du 7 septembre 2017,  il avait décliné l’offre qui lui était faite pour des raisons qui l’honorent :deux proches par les miens du sang étaient en délicatesse avec Dame justice ;  surtout que cela ne serait pas vu d’un bon œil, au niveau local,  où les difficultés de l’Alliance pour la Réoublique (Apr) étaient des plus aiguës : siéger au gouvernement en ces moments-là aurait été vu comme un défi au Oualo (avec O) et cela  n’aurait pas permis de dorer la pilule marron au moment où des fils du terroir croupissaient en prison.
Aujourd’hui, la situation politique a évolué favorablement pour le pouvoir dans cette localité plus souvent à Gauche depuis Mafall Fall à Gaé où le tout nouveau Parti démocratique sénégalais (Pds) d’un certain Abdoulaye Wade venait de décrocher sa première communauté rurale, à la surprise générale ; depuis, l’environnement restait dfans la même couleur, de la ville de Seydi Hadji malick Sy à Bokhol où vivait un de ses plus fervents lieutenants.
Une fausse accalmie a été observée avec la pose de la première pierre du complexe solaire de Bokhol avait permis de desserrer l’étau avec lavictoire historique lors du référendum du 20 mai 2018. En plus, la tendance s’est maintenue avec les points grugés à Omar Sarr dans la commune, même si le maire de Dagana reste ferme devant la barre.
Makhtar Cissé Sur Orbite
Aujourd’hui, devant une situation de plus en plus délicate relevée par les renseignements généraux, l’inspecteur général d’État ne fait plus dans dentelle : il est sorti du bois avec le forum de samedi dernier qui fut plus politique qu’économique, de l’avis général. Seul le Premier ministre n’a pas semblé comprendre ma vocation historique du Oualo : la carte économique qu’il dresse est celle du baron Roger qui s’est appuyé sur l’ingénieur Richard avec son jardin expérimental ; le Sénégal indépendant s’est coulé dans le même moule avec Ibrahima Fédhior (Périmètre vallée Dagana, riziculture et tomate à Gaé), Papa Alassane Diop de Rufisque (Société nationale de tomate industrielle-tomate « Diongama ») et le dernier Baron local, celui de Savoigne (la Socas avec sa tomate « Dieg Bou Diar »), avec le centre scientifique et technique de Ndiaye.
Les promesses avancées sont donc purement électorales quand on oublie que le Oualo émergent, ce sont 240.000 hectares de terres à mettre en valeur par la maîtrise de l’eau, dans un environnement socio-politique et communautaire hostile quand il faut privilégier la préférence nationale.
 
Samedi, les séminaristes ont voulu réfléchir sur « Rôles et responsabilités du Walo dans le développement du Sénégal » ; agriculteurs, éleveurs, acteurs culturels, opérateurs économiques et autres représentants d’associations et groupements de jeunes et de femmes ont apporté leur…lumière au directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé. Avec la grandiloquence d’un Premier ministre toujours à la recherche de son inspiration.
 
Pour faire un parallèle, Hadjibou Soumaré avait été le dernier de l’attelage, sur le plan protocolaire, avant d’accéder à la Primature à la place de l’actuel président de la République, poste pour lequel il brigue le suffrage des Sénégalais en février prochain.
Alors, quel rang pour Makhtar Cissé dans le prochain gouvernement ?
Pathé MBODJE, M. Sc,
Journaliste, sociologue