Home»A la une»Gamou de Pété OURACK, 103ème édition : Hommage à Serigne Djibril NDIAYE, Moukhadam de Seydi Elhadji Malick Sy (Rta)…

Gamou de Pété OURACK, 103ème édition : Hommage à Serigne Djibril NDIAYE, Moukhadam de Seydi Elhadji Malick Sy (Rta)…

0
Shares
Pinterest Google+

Initiateur depuis 1917 de cette grande nuit du prophète Mouhammad (PSL)

C’est en 1917 que Serigne Djibril NDIAYE (RTA) a obtenu de son Maître Seydi Elhadji Malick SY (RTA), l’autorisation de tenir cette journée annuelle dédiée au prophète Mouhammad (PSL). A partir de 1962, l’Etat du Sénégal commença à marquer cet évènement de son appui moral et matériel avec la présence du Ministre Alioune TALL. Le Gamou de Pété OUARACK va se tenir cette année le samedi 08 février 2020 sous l’égide du Khalife Général des Tidianes, Serigne Mbaye SY Mansour, et de Serigne Pape Malick SY, Porte-parole de la famille SY.  Cette année, le Gamou de Pété va s’inspirer du modèle de Tivaouone, avec un symposium dont le thème permanent est : « L’humanité face aux mutations et crises sociétales : approches islamiques ». Le sous-thème de cette première édition s’intitule : « La vérité absolues des interdépendances humaines ou le culte de la conscience collective ». Ce thème se développé autour d’un panel dirigé par Serigne Seydou NDIEGUENE, petit fils de Elhadji Ahmadou NBarro NDIEGUENE et Pr Elhadji Mounirou NDIAYE, économiste, enseignant-chercheur.   

Serigne Djibril NDIAYE (RTA) est un des illustres Moukhadames de Seydi Elhadji Malick SY (RTA). Il est né vers 1870 dans le Djolof.  De même que ses frères Serigne Manoumbé NDIAYE et Serigne Saer NDIAYE, Serigne Djibril NDIAYE a passé une grande partie de sa jeunesse chez son grand frère Serigne Tafsir Mandiaye (RTA), qui les a initiés aux arcanes du Coran, de la Sunna et du Soufisme. De par sa vénérée mère, Sokhna Khoudia NDIAYE, Serigne Djibril NDIAYE est un proche parent de Cheikh Elhadji Abdoul Aziz Dabakh (RTA) et Cheikh Elhadji Mansour Balkkawmi (RTA). Serigne Tafsir Mandiaye est un parent et proche ami de Seydi Elhadji Malick SY (RTA) et ils se rendaient visite régulièrement en toute modestie. L’histoire retient que Cheikh Oumar Foutiyou TALL (RTA), le propagateur principal de Tidianya en Afrique, était également est venu lui rendre une visite à l’issue de laquelle il s’était fait accompagné par un des sujets de Serigne tafsir jusqu’à Dinguiraye.

Un jour Serigne Tafsir Mandiaye (RTA) appela Serigne Djibril NDIAYE et lui dit qu’il a vu en songe un nommé Youssoufa NDIAYE (RTA) lui transmettre le Wird Tidiane. Il se trouvait que Youssoufa NDIAYE était un parent habitant la localité de Keur Medoune Ndiaye. C’est ainsi qu’un autre jour, alors que Serigne Tafisir était en train de s’acquitter de ses prières de la nuit, il reçut la visite (ziarra) de ce nommé Serigne Youssoufa NDIAYE, qui lui a dit qu’il venait de Chez Serigne Cheikh Anta MBACKE. Le lendemain, Serigne Tafsir Mandiaye appela Serigne Djibril NDIAYE et lui annonça qu’il a en face de lui Serigne Youssoufa NDIAYE qu’il avait vu en songe lui transmettre le Wird Tidiane. Par la suite Serigne Tafsir Mandiaye se rendit à NDIARNE’ auprès de son parent et ami Seydi Elhadji Malick SY (RTA), accompagné de Serigne Djibril NDIAYE et de ses frères. Il lui raconta un songe lui indiquant que c’est Serigne Djibril NDIAYE qui doit aller abreuver la zone de pété Ouarack et ses alentours (30 km à l’Est de louga) des lumières de la Tidjaniya. C’est lors de cette visite à Ndiarné que Seydi Elhadji Malick SY (RTA) délivra à Serigne Djibril NDIAYE son IDJAZA et son ITLAKH qui lui ont donné la pleine autorisation sur la voie de la Tidjanya. Les sources précisent que Serigne Djibril NDIAYE n’était pas d’accord au départ sur l’ordre d’aller éclairer Pété OURACK et ses alentours, puisqu’en toute modestie et par respect pour ses aînés, il disait qu’il y avait déjà des hommes de Dieu compétents pour la tâche dans ces localités.

Arrivé sur les lieux, il était assisté par de fervents disciples dont l’un des premiers est Serigne Djiby SARR qui a été témoin de l’issue de la première retraite spirituelle qu’il a faite sur les lieux en prélude à sa mission. Ensuite il a conclu des pactes d’allégeances avec plusieurs dignitaires surtout de localité de Bergalki. On peut citer Samba Boury Fall, Massamba Nata Fall, Daro Mayo Gueye et Sadaga Samb, Moda Amina Fall, Mode Seye Ndiaye et Mor Sokhna Ndiaye qui ont été les piliers initiaux de ses actions au services de l’Islam et de la Tidjaniya. Serigne Djibril NDIAYE a bien entretenu, et transmis à sa famille, ce statut de disciple dans la famille de Seydi Elhadji Malick SY, à la suite de qui il s’est intimement lié avec ses dignes héritiers, notamment son Khalife Seydi Ababacar SY (RTA).

Les liens entre la famille NDIAYE de Pété Ouarack et la famille de Cheikh Oumar Foutiyou TALL se sont progressivement raffermis depuis les relations qu’entretenaient Serigne Tafssir Mandiaye et Cheikh Oumar Foutiyou TALL (RTA), le Guide des Guides. Au milieu des années 1890, Thierno Mounataga Daha TALL (RTA), vénéré père de Thierno Bachir TALL, khalife actuel de la famille omarrienne, décida de venir s’installer dans le Ndiambour. Seydi Elhadji Malick SY l’a alors mis en rapport avec Serigne Djibril NDIAYE qui l’a accueilli à Kilimane, une localité située entre Gouye Mbeuth et Nguer Malal dans le département de Louga. Se sont ensuivis 25 années d’amitié et de vie à proximité entre Thierno Mountaga TALL et Serigne Djibril qu’il désignait toujours imam quand ils doivent prier ensemble. C’est apès la disparition de Serigne Djibril NDIAYE que Thierno Seydou Nourou TALL (RTA) amena son père Thierno Mountaga dans cette da demeure Louga, lieu actuel de résidence de Thierno Bachir TALL.

Serigne Djibril NDIAYE (RTA) est décédé vers 1949 à l’âge de 69 ans ou 66 ans selon certains. Sa prière mortuaire a été dirigé par Elhadji Magueye Ndiaré (RTA) de WAKHI qui est un proche parent à lui et un Grand Moukhadam de Cheikh Seydi Elhadji Malick SY (RTA). On dit qu’à sa disparition, Serigne Djibril comptait déjà 70 homonymes. Après lui, son petit frère Serigne Saer NDIAYE (RTA) a hérité de son Khilafat, jusqu’en 1979. Ensuite c’est son neveu et fils adoptif Serigne Makhtar NDIAYE qui prit le flambeau jusqu’à sa disparition en 1988. Le Khilafat fut ensuite hérité par son fils biologique Serigne Talla NDIAYE qui nous a quitté en 2012, et son petit frère Serigne Babacar NDIAYE, dit Sarakh, lui succéda. A la disparition de ce dernier en mars 2016, le Khilafat est entre les mains de Serigne Maodo NDIAYE, qui est le fils biologique de Serigne Saer NDIAYE, petit frère de Serigne Djibril NDIAYE.

 

Pr Elhadji Mounirou NDIAYE, économiste

Petit fils.