Home»A la une»GAMOU Serigne Moustapha Ndiéguène, Ibn Mame Elhadji Mouhamed Sakhir Ndiéguène : Ce sera ce 11 janvier

GAMOU Serigne Moustapha Ndiéguène, Ibn Mame Elhadji Mouhamed Sakhir Ndiéguène : Ce sera ce 11 janvier

0
Shares
Pinterest Google+

Toute la communauté musulmane du Sénégal et de Thiès en particulier est convié à venir honorer de leur présence à ce grand rendez-vous annuel. Cette 63ème édition du Gamou de Serigne Moustapha Ndièguène va se tenir le samedi 11 janvier 2020 à Keur Mame Elhadji.

Cette grande nuit du prophète Mouhammad (PSL) est placée sous la présidence d’honneur et effective de son jeune frère et fidèle ami, Serigne Ahmad CISSE NDIEGUENE. Il se traduit chaque année par un CDD avec le Préfet de Thiès, et cette occasion a été saisie cette année pour solliciter plus de services concernant l’adduction d’eau potable, l’accès à l’électricité et le désenclavement du quartier Nasrou abritant le lieu de son centre islamique et mausolée.

Serigne Moustapha NDIEGUENE, affectueusement appelé Borom Dalling Kor, fait ainsi partie de cette noble famille Ndièguène de THIES. Petit fils de Elhadji Ahmad Baro NDIEGUENE, un érudit doublé d’un Souffi hors pair de la Tidjanya, Serigne Moustapha s’est fait un nom et a fini plus tard par être le cœur de cette famille. De son vrai nom El Hadj Moustapha Ndieguene, il est ainsi l’homonyme du plus grand héros, patron spirituel de toute l’humanité, Seydina Mouhammad (PSL). Il est le Fils du Grand Érudit de l’islam Cheikh Mouhamed Sakhir Ndieguene (Mame El Hadj) et de la Sainte et Vertueuse Sokhna Amy Diba qui est la fille Aîné de Tafsir Babacar Diba, un Mukhaddam du Grand Père Cheikh Ahmadou Barro. Serigne Moustapha est le 6e fils du Saint Homme (Mame El Hadj), il a appris à parler par les versets du Coran qu’il entendait de la bouche de son père qui en est un exégète hors pair. Néanmoins il a été confié à El hadj Alioune Diouf pour l’apprentissage du Saint Coran après avoir été initié par son Père puis à El Hadj Cissé pour l’approfondissement des autres sciences islamiques. Etant maître dans tous les domaines de connaissances apparentes (Zahir) et cachées (Bâtine), son père eût confiance en lui et lui légua la direction du Dahira Jamahatul tahziim lisibyaanil kiram et lui donne le feu vert de célébrer son propre Gamou à partir 1957.

Suivant les pas de son homonyme, le Prophète Mouhammad (PSL) qui exerçait le commerce comme activité, Serigne Moustapha ne s’est pas tardé à trouver un métier pour échapper à ce complexe de recevoir des dons venant de ses disciples. Il était un Professeur Arabe, et il s’est servi des gains découlant de cette activité pour accomplir le 5e pilier de L’islam (pèlerinage à la Mecque ou Hajj) en 1981. Il bâtit comme symbole de reconnaissance envers son Père un Institut Islamique baptisé au nom de ce dernier en 2000. Missionnaire infatigable, régulateur social et grand guide spirituel, Serigne Moustapha Ndieguene Boroom Dalling Koor rendit l’âme la nuit du 4 au 5 Mai 2014 laissant derrière lui une famille unir autour de son Khalife Serigne Ahmed NDIEGUENE, communément appelé Serigne Ass.