Home»A la une»L’HOMMAGE DE YOUSSOU TOURE A SIDY LAMINE NIASS

L’HOMMAGE DE YOUSSOU TOURE A SIDY LAMINE NIASS

1
Shares
Pinterest Google+

«Le président Sidy Lamine Niasse était un homme exceptionnel, à tous points de vue. Je peux même dire qu’il s’est fait tout seul et il s’est imposé par son courage moral et physique. Il a su, à chaque fois, être à la hauteur et a toujours pris en charge les préoccupations des Sénégalais. C’était une icône.

Aujourd’hui, il est normal que tout le monde lui rende hommage. Il le mérite amplement. Sidy Lamine Niasse a toujours été un homme de convictions. Il s’est toujours battu aux côtés des faibles, des sans voix. C’était un homme de refus, qui a toujours dit non à l’arbitraire et qui aimait passionnément son pays.

Pour dire que Sidy Lamine Lamine Niasse est le révolutionnaire tout fait, qui a toujours eu le courage de ses idées. Toute sa vie durant, il s’est toujours battu pour des principes. C’était un grand combattant de la liberté. Je ne dis pas ça en raison de la circonstance ou par conformisme. Mais, il a toujours  assumé ses convictions. D’ailleurs, on l’a emprisonné au moins deux fois pour ses idées. Honnêtement, c’est un homme exceptionnel. On se rappelle de ses manifestations à la place de l’Indépendance et à la place de l’Obélisque. Sidy était ouvert à tous, à ses partisans comme à ses détracteurs, opposition et pouvoir en raison de sa générosité extraordinaire.

En effet, si on me connaît, si on connaît Mamadou Diop Castro ainsi d’autres responsables politiques et syndicales, c’est grâce au groupe Walfadjri et à son Pdg, Sidy. Il avait une grande estime envers tout le monde. Il m’invitait régulièrement à toutes les rencontres au niveau de Walfadjri, comme par exemple lors des séances de récitals de Coran avec des enfants. C’est quelqu’un qui aimait fondamentalement sa religion.

Aujourd’hui, la quasi-totalité des vedettes des médias est passée entre les mains de Sidy Lamine Niasse. C’est très dommage qu’il soit parti, j’allais dire à la fleur de l’âge, parce qu’il n’était pas très âgé. C’est une grosse perte et ce n’est pas par conformisme que je le dis».

 

Youssou Touré

Coord. Réseau des enseignants de l’Apr