Home»A la une»Il faut extirper les félons! (Par Momar Awa Seck)

Il faut extirper les félons! (Par Momar Awa Seck)

0
Shares
Pinterest Google+

Du moyen âge à nos jours, en passant par les temps dits modernes, aucun pouvoir politique n’a été fondé n’eût été les valeurs de courage et d’abnégation mais surtout de fidélité et de loyauté. Cependant, il a toujours été sous la menace de vices aussi lugubres que l’envie, la jalousie, la felonie et la trahison.

Le règne de Macky Sall n’y échappe pas !

Que de réformes et de réalisations effectuées ! Que de programmes et de projets structurants mis en oeuvre !

Avec une inflation maîtrisée, un taux de croissance du pib qui dépasse les 6%, une autosuffisance en riz à portée de main ( 1 million 200 mille en 2018 ) , et bientôt un accès universel à l’électricité, une diplomatie repositionnée du fait d’un leadership de plus en plus affirmé du Président de la République sur la scène internationale, avec une démarche inclusive qui nous valu un dialogue nation réunissant toutes les forces vives de la nation,lequel dialogue qui, j’espère produira des consensus forts; les Sénégalais ne comprendraient donc pas, que des proches collaborateurs fourbissent déjà leurs armes en vue de le remplacer alors que ce dernier vient tout juste de prêter serment.

Ces comploteurs cherchent à noyauter l’APR et adoptent une stratégie qui consiste à animer des cellules dormants qui, le cas échéant, leur serviront de rampes de lancement. Ce sont des hommes et des femmes pressés qui ont fini de faire sienne une démarche déloyale et fractionniste pour satisfaire un projet funeste.

À la limite, ils ont une démarche qui frise la trahison eu égard à la confiance que Monsieur le Président de la République a toujours placée en eux.

Cependant entre le peuple Sénégalais et Macky

Sall, l’histoire n’est pas encore finie. Elle a encore de très belles années à vivre et toute tentative, qui irait à l’encontre de cette volonté populaire confirmée et réaffirmée, serait certainement condamnée à aller à vau-l’au.

Si à l’échelle sociale, le contenu d’une transmission tourne autour des valeurs positives de nos sociétés, des connaissances et du savoir, sur le plan Étatique, et sous le règne de Macky Sall, la transmission sera inexorablement un pays émergent, à même de relever avec succès le challenge du développement économique et social de notre pays.

On a beau ne pas être de l’APR, mais nous nous erigerons en boucliers pour défendre le Président de la grande majorité présidentielle, notre Président. Macky Sall n’appartient pas seulement à l’APR mais à tout le Sénégal. L’APR n’a été le seul parti politique à l’avoir investi. Et il faudra qu’on se le tienne pour dit. Nous étions, en 2012, près de 300 partis et mouvements à l’avoir choisir comme candidat.

La présence de ces félons au coeur du pouvoir constitue un virus qui, à défaut d’être extirpé, risque de gangrener toute la coalition présidentielle et par ricochet la déstabilisation du pouvoir. Notre pays a besoin de stabilité et de sérénité pour faire face à ces nombreux défis notamment sanitaires.

Ainsi je souhaite, en tant qu’allié de la première heure et soutien du Président de la République, la destitution et l’exclusion de tout responsable allant dans le sens de remettre en cause le leadership de son excellence Monsieur Macky Sall. Car, comme le dit le proverbe Turc, le chemin de l’amitié s’arrête sur la limite de la trahison.

S/G Démocratie Libérale

Macky 2012