Home»A la une»Inondations, l’Etat Faye Sall mis à nu ! (Par Mamadou Lamine Diallo)

Inondations, l’Etat Faye Sall mis à nu ! (Par Mamadou Lamine Diallo)

0
Shares
Pinterest Google+

Dans sa Questekki 215 du mardi 8 Septembre 2020, Mamadou Lamine Diallo revient sur la question des inondations, pour accabler le régime de Macky Sall. 

« Les  communes mal urbanisées et mal assainies du Sénégal sont sous les eaux et les populations abandonnées à leur sort apprenant à vivre avec le coronavirus en enterrant leurs morts. Leur souffrance est totale et la Famille Faye Sall n’en a cure. La semaine dernière, j’avais demandé le déclenchement du Plan Orsec, en supprimant les dépenses inutiles comme le dialogue national, Macky Sall a réagi une semaine plus tard. C’est triste.

En vérité, Macky Sall, il faut le rappeler, avait lancé en 2012 le plan décennal de lutte contre les inondations pour en finir avec ce problème récurrent. En fin de période, le résultat est là, c’est l’échec total. Quelle honte et surtout pour le beau-frère, maire de St Louis. Une commission d’enquête parlementaire et des descentes sur le terrain s’imposent. C’est le rôle de la Commission que je préside à l’Assemblée Nationale.

La situation de St Louis est catastrophique avec les inondations, la saleté et le manque d’emploi. Manifestement, le maire est incapable de gérer cette commune historique comme il a été incapable de s’occuper de notre secteur hydraulique. Ce qui est plus inquiétant, c’est l’avenir de la pêche dans cette zone. Menacée déjà par l’exploitation gazière à venir, elle se voit bloquée dans ses activités en Mauritanie. Près de 10 000 de nos pêcheurs y sont dans l’impossibilité d’affréter des navires pour pêcher. Seules 400 licences ont été données par les autorités mauritaniennes, certes gratuitement.

La pêche est sinistrée et la Famille FayeSall n’a aucune vision de la filière. Monsieur le Président de l’APR /BBY, la covid19 a montré que l’alimentation est fondamentale. Nous devons assurer notre souveraineté alimentaire dans la pêche et subordonner la délivrance des licences  à cet objectif.

Dossier nouveau : Macky Sall pourra-t-il payer les 1000 milliards de dette intérieure avec la baisse des recettes ?

Le Président Macky Sall est parti en France demander de l’aide publique au  développement pour compléter le financement de son TER et présenter son nouveau plan économique post Covid 19, son PSE légèrement touché ; lequel n’est rien d’autre que le document de stratégie de réduction de pauvreté concocté par les partenaires techniques et financiers arrêté sous le régime du PDS plus quelques idées de projet. C’est le cercle vicieux du ronronnement de la coopération internationale, une petite croissance sans création d’emplois qui se solde par une émigration massive de nos forces vives.  Pour construire une nouvelle économie robuste, capable de transformer le pays en zone de haute pression économique,  il faut se fixer des objectifs, spécifiques, mesurables, ambitieux, réalisables et temporellement circonscrits, SMART dit-on dans le jargon. En attendant, face à la baisse drastique des recettes, il accumule les arriérés intérieurs qui dépassent 1000 milliards et étouffe les PME et PMI.

Macky Sall ne sait pas faire. Il n’est même pas capable de lutter contre le coronavirus et les inondations. Il est tellement partisan du présidentialisme qu’il a supprimé le poste de premier ministre. Il s’est spécialisé dans la ruse politique pour diviser, réprimer, emprisonner les opposants ou les faire transhumer, et entretenir une cinquième colonne. Tout cela pour casser la dynamique de la gouvernance démocratique issue des Assises Nationales et asseoir les bases d’une présidence à vie, l’émirat gazier ».

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.