Home»Chroniques»Je suis indigné ! (Par Amandaw Thiombane)

Je suis indigné ! (Par Amandaw Thiombane)

1
Shares
Pinterest Google+

L’indignation a atteint son apogée suite à une fermeture de l’accès reliant Guinaw Rail aux autres contrées de Bargny. C’est inadmissible et inconcevable que de tels actes puissent se produire dans notre localité sans que les autorités n’en soient pas informées et par ricochet ne prennent pas leurs responsabilités pour dire NIET à un tel calvaire qu’on veut faire subir aux populations qu’elles sont censées défendre quel qu’en soit le prix. Ce qui me pousse à poser certaines questions à savoir : Pourquoi les autorités du TER ont-ils pris cette décision unilatérale de fermer les routes sans en informer le maire et son équipe ?

Si tel est le cas, ça serait extrêmement grave et ça montrerait le manque de considération qu’éprouvent ces personnes envers l’équipe municipale et voire envers toute la commune ? Et quel est le rôle du maire en tant qu’agent exécutif de la commune pour en arriver à une telle situation? Et pourtant dans l’article 81 du code général des collectivités, il est bien stipulé : que toutes les modalités d’exercice de tout droit d’usage pouvant s’exercer à l’intérieur du périmètre communal sont du domaine de compétences du conseil municipal en l’occurrence de l’équipe municipale.

Ceci dit, logiquement les services du TER devraient informer ou collaborer obligatoirement avec la mairie avant d’en arriver là. S’ils n’ont malheureusement pas agi ainsi, il serait du devoir de la mairie de leur rappeler les droits qui sont les siens et qu’il faudrait défendre bec et ongle pour soulager les populations bargnoises dont ils ont censé porter leur cause à tout endroit. L’autre indignation qui pousse à bout, c’est le fait de séparer la ville de Bargny en deux parties pendant au moins 2 semaines selon la date officiellement prévue, et mettre au ralenti la croissance économique de la localité qui se fera sentir par nombre de goorgoorlou. Je suis indigné par ce manque de considération qu’éprouvent ces énergumènes à notre égard. Pourquoi n’ont-ils pas adopté la même démarche au niveau de Rufisque ?

C’est parce que les autorités de cette ville ont pris leur courage en deux mains et leur rappeler le fameux article 81 du code général des collectivités. Pourquoi diantre chez nous, cette posture n’a pas été adoptée par nos autorités municipales. Pourquoi l’équipe municipale n’a pas exigé ou fait comprendre aux gars du TER qu’aucune fermeture ne pourrait se faire tant qu’une voie de contournement n’ait pu être réalisée pour permettre aux populations de vaquer à leurs occupations quotidiennes sans en être privés de leurs droits. Et pourtant, ce n’est pas la mer à boire que défendre cette position. Hélas, les autorités du TER ont montré par cet acte que notre commune est malheureusement gouverné par des gens qui n’ont aucune vision de la chose publique encore moins du sens commun. La compétence ne s’improvise pas, ça s’acquiert.

Un Bargnois