Home»A la une»Kédougou : Décès accidentel de deux orpailleurs maliens à Khossanto

Kédougou : Décès accidentel de deux orpailleurs maliens à Khossanto

1
Shares
Pinterest Google+

Sabodala Gold Operations (SGO), filiale de Teranga Gold, informe que ce jeudi 1er novembre 2018 vers 5h du matin, ses agents de sécurité préposés à la mine de Gora à Diakhaling, dans la commune de Khossanto, ont découvert et constaté, le décès d’un orpailleur de nationalité malienne, à la suite de l’éboulement d’un trou creusé clandestinement par lesdits orpailleurs dans les parois de la fosse de Gora.

Le Sous-Préfet de Sabodala, le Maire de Khossanto, la Gendarmerie de Diakhaling et les services techniques compétents appuyés par les équipes intervention d’urgence de SGO se sont immédiatement rendus sur les lieux pour porter secours et extraire les victimes éventuelles.

Selon le communiqué, le corps sans vie de l’orpailleur qui était coincé dans l’éboulement a été récupéré à l’aide des équipements déployés par SGO, avec le support des sapeurs- pompiers de Kédougou et en présence du Sous-Préfet de Sabodala, de la Gendarmerie et du maire de Khossanto.

Un deuxième orpailleur, également de nationalité malienne, blessé lors de l’éboulement est décédé des suites de ses blessures au niveau du poste de santé de Khossanto où il avait été évacué. Les corps des deux victimes ont été transportés à la morgue de Kédougou. Le texte note que le bilan de l’accident est de deux morts et trois blessés légers. Ces derniers sont déjà rentrés chez eux après avoir reçu les soins.

Le communiqué renseigne que l’incident d’hier survient au moment où le processus pour une fermeture durable et sécuritaire de la mine de Gora est en cours. Le gisement de Gora, exploité par SGO de 2015 à 2018, a fait l’objet d’une étude d’impact environnemental et social, incluant un plan de réhabilitation et de fermeture, conformément aux exigences légales applicables au Sénégal, en vertu notamment du Code minier et du Code de l’Environnement.

Les responsables de la société, SGO, indiquent qu’ils travaillent étroitement avec les autorités pour situer les responsabilités et renforcer les mesures de surveillance et de protection en vue de prévenir la résurgence de tels incidents dans son périmètre. Ils affirment leur engagement à mener à bien et à terme, et de concert avec les autorités compétentes et les populations riveraines, les activités de réhabilitation et de fermeture de la mine de Gora dans les conditions prévues par la loi et les réglements en vigueur et en la matière.