Home»A la une»La dématérialisation, clé de modernisation du service public (Mbargou Lô)         

La dématérialisation, clé de modernisation du service public (Mbargou Lô)         

4
Shares
Pinterest Google+

Aujourd’hui, dans bon nombre de secteurs de l’Administration, l’obtention d’un document administratif nécessite de faire des démarches. Ces dernières peuvent être simples comme complexes. Mais, à chaque fois, il faut du côté de l’usager, la présence physique pour faire la demande et en face, au niveau de l’Administration, recevoir une masse de papier à traiter manuellement. A travers ce procédé, les notions de temps, d’efficacité et de coût trouvent largement leurs importances pour la diligence dans les traitements. L’amélioration du service peut être effectuée grâce à la mise en place d’un mécanisme à portée du citoyen et de l’Administration tout en garantissant les règles de sécurité et d’intégrité du document produit ou du service rendu : c’est le sens donné à la dématérialisation.

La dématérialisation dans l’Administration permet d’automatiser les procédures du service public (demandes d’extrait de naissance, de casier judiciaire, de création d’entreprise, gestion des actes dans la fonction publique, etc.) en adoptant l’utilisation des technologies surtout avec l’avènement de nouveaux outils de travail comme les smart phones, tablettes, ordinateurs et autres objets connectés. Ainsi, l’usager peut utiliser ces dispositifs pour dérouler une procédure en temps réel. Cette demande, une fois envoyée à une structure de l’Administration, va suivre un circuit de traitement automatique jusqu’à la délivrance du document. Cette nouvelle manière de faire dispense l’usager de se déplacer, lui économisant ce temps pour d’autres activités. Elle permet également aux agents de l’Administration d’être plus performants dans leurs tâches quotidiennes car disposant d’outils connectés qui leur transmettent l’information en temps réel pour faire leur travail. Avec la dématérialisation, les budgets réservés aux consommables seront réduits  considérablement puisque les traitements se feront électroniquement d’où une économie des ressources relative au gain en coût. A cela, s’ajoute la réduction du contact physique entre les différents maillons de la chaine et par conséquent, lutter efficacement contre la corruption. Ainsi, le document qui accusait beaucoup de temps dans le circuit de traitement manuel se voit être délivré en un temps record et l’innovation par la signature électronique renforce cette efficacité dans le processus.

Cependant, pour bien implanter la dématérialisation au cœur de l’Administration, il va falloir disposer d’une bonne politique de conduite du changement car ce seront de nouvelles habitudes et une nouvelle manière de travailler pour l’Administration. La prise en charge ou l’implication du Bureau Organisation et Méthodes (BOM) dans ce chantier pourra être d’un grand apport. La réussite de la dématérialisation réside dans une démarche aussi bien participative que dynamique et les acteurs de l’Administration doivent être au centre des travaux après qu’ils soient convaincus de l’intérêt et les agents rassurés que la dématérialisation ne saurait être un moyen de les substituer. Ces inquiétudes dissipées pourront aider à une meilleure appropriation du dispositif une fois mis en place.

Enfin, la marche vers l’émergence tant prôné ne pourra être possible sans une Administration performante et des citoyens convaincus de la célérité de la prise en charge de leurs requêtes à chaque fois qu’ils la sollicitent. Pour y arriver, il faudra s’adosser sur le triptyque temps-efficacité-coût d’où la qualification de la dématérialisation des procédures administratives en modèle de bonnes pratiques.

Mbargou.lo@gmail.com