Home»A la une»LAISSEZ ME MOUSSA DIOP TRANQUILE (Ibrahima Ndiaye)

LAISSEZ ME MOUSSA DIOP TRANQUILE (Ibrahima Ndiaye)

0
Shares
Pinterest Google+
Nous nous  adressons aux faucons de l’APR comme Yakham Mbaye et leurs journalistes alimentaires et tous ceux qui se précipitent comme des vautours sur la dépouille vivante de ce brillant avocat et serviteur de l’intérêt général qui abat un excellent travail à la tête de Dakar Dem Dikk.
Ses propos à propos de Ila Touba, même s’ils ont pu heurter par leur caractère direct, ne sont que des propos de post campagne électorale.
La défaite de Macky à Touba ainsi que son ampleur ont pu surprendre même au sein du camp présidentiel. Ce qui a entrainé la sortie un peu maladroite de Me Moussa Diop qui a l’habitude de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Y compris ses pourfendeurs tapis dans l’ombre qui sont jaloux de ce garçon venu de Paris avec ses méthodes modernes, son franc parler et son efficacité en bandoulière.
C’est pourquoi, tous ces loups de l’APR incapables de défendre le bilan de Macky Sall et qui ont eu parfois à dire des choses beaucoup plus graves, y compris contre Macky, se sont précipités pour le vouer aux gémonies, jaloux qu’ils sont de sa réussite politique et professionnelle à la tête de la société de transport qu’il a modernisé, stabilisé et pacifié de l’intérieur. Me Moussa Diop a laissé un cabinet florissant à Paris, a rallié le camp de Macky très tôt et a activement participé à sa victoire en 2012. Il aurait pu rester dans le confort douillet de son cabinet d’avocat parisien où il gagnait plus que son salaire de DG de DDD. Mais il a préféré servir son pays.
Me MOUSSA DIOP doit continuer de bénéficier de la confiance du Président qui doit pardonner à l’un de ses plus brillants partisans, après que celui-ci se soit excusé pour son écart de langage malheureux, auprès de la communauté Mouride qui prend parfois trop à cœur la moindre petite déclaration.
Me Moussa Diop n’a rien contre Touba. C’est un fervent musulman. C’est juste un avocat qui a parfois un langage trop direct par déformation professionnelle. Et il n’a pas tort de dire que le Président méritait mieux que ce qu’il a eu dans la ville Sainte. De la même manière qu’il méritait mieux que ce qu’il obtenu dans le sud grâce au pont qui desenclave la Casamance qu’aucun de ses prédécesseurs de Senghor à Wade n’a réussi à construire.
Mais ainsi vont les électeurs qui n’ont pas toujours un comportement rationnel.
Pour notre part, la défaite du Président à Touba s’explique parce que Touba est simplement le fief de Wade et de ses affidés qui continueront de voter pour l’ancien président et donc contre les adversaires de ce dernier tant Wade a miné le terrain dans la ville sainte.
Il faudra du temps, de la persuasion et sans doute l’éloignement ou le silence du vieux Wade, pour que les cartes soient rabattues dans cette region.
Ibrahima Ndiaye
Socialisme République Sénégal