Home»Contributions»Le décret dit vain (Par Moustapha DIENG)

Le décret dit vain (Par Moustapha DIENG)

1
Shares
Pinterest Google+

Plus qu’il n’en faut pour tarir un océan ivre

Le vertige ne gratte pas la tête mais le catapulte au purgatoire

Si je suis ta faute, alors cache moi

Si je suis ton péché, alors divulgue ma laideur

Mon secret est sous le pli de l’encre et lui-même sur la feuille

Il est de polichinelle

Plus qu’il n’en faut pour barrir tel un âne sage

J’ai appris que le lait de l’ânesse est  proche de la maternelle

Alors je serai ton frère de lait, un parfait lâche

Ne jouer pas à la margelle avec mon reste de cervelle

Les pixels ont déjà dévoré toute la lumière

Je vous préviens

Mon cerceau est en mode avion

Et le Bluetooth ne fonctionne pas

Alors  déconnecte ta queue de  souris  magnétique de mon  ordi

Qui égorgea, aura les mains plongé dans le bain de  sang

Et à tour et détours ndari reste le carrefour

L’affront d’une gifle ;  paff ! En plein figure

Ne se lave que de sang et de sueur

Et puis, seuls les décrets dits vain font long feu

Amdëgg

Moustapha DIENG