Home»A la une»Le Fouta n’est pas et ne sera jamais oublié par le Président Macky SALL (Par Aliou Ndao Fall)

Le Fouta n’est pas et ne sera jamais oublié par le Président Macky SALL (Par Aliou Ndao Fall)

0
Shares
Pinterest Google+

En cette période hivernale où les déplacements des populations à l’intérieur du pays comme dans les centres urbains restent très difficiles, on note une certaine inquiétude de nos concitoyens dans le monde rural.

C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre et considérer à sa juste mesure, le cri de cœur de nos populations du Fouta et toute cette communication alarmiste dans les réseaux sociaux. On doit reconnaitre tout de même que certaines images postées dans les réseaux sociaux, notamment concernant la N2 à hauteur de Sinthiou Garba, méritent une grande attention de nos autorités compétentes. L’exaspération de ces populations résulte du retard (bientôt 3 ans) constaté sur les travaux de la N2 : (NDIOUM- OUROSSOGUI-BAKEL).  En effet, c’est depuis le 9 mars 2017 à Ourossogui que le Président  Macky SALL avait procédé  au lancement des travaux de réhabilitation de la Nationale 2 entre Ndioum, Ourossogui et Bakel. Des travaux qui vont coûter 95 milliards de nos francs. Les sections concernées sont : Ndioum/Thilogne; Thilogne/Ourossogui, Ourossogui/Hamady Ounaré ; et Hamady Ounaré/Bakel. Soit un linéaire long de 336 kms.

Ces populations sont en droit de manifester leurs préoccupations et leurs inquiétudes compte tenu des lenteurs observées et surtout des conséquences qui en résultent : des routes impraticables dès les premières précipitations, difficultés pour l’évacuation de malades, des accidents souvent dramatiques et un isolement partiel pour beaucoup de villages et hameaux. Ces populations très éprouvées, en l’absence des autorités et des responsables locaux, se sentent à juste titre totalement oubliées et marginalisées. Comment expliquer une telle absence des responsables locaux : (des Communes, du Département, de la Région) en ces moments difficiles pour les populations qui ont besoin véritablement du soutien et de la grande attention de nos autorités ? Bien sûr que les élus ne sont nullement responsables du retard des travaux, encore moins des conséquences de ce retard, mais ils ont tout de même une obligation d’assistance envers cette population dont ils sont censés représenter dans nos institutions républicaines. Ils ont aussi pour mission de descendre sur le terrain afin d’expliquer les différents projets en cours et à venir, des projets actés par le Président Macky SALL en faveur des populations. Le Diéry et le Dandémayo sont des territoires totalement et entièrement sénégalais. Certes, ils ne sont pas dotés de toutes les infrastructures nécessaires à un bon épanouissement. Pour autant, nos populations ne doivent pas tomber dans le piège des ennemis du Fouta (Podor à Bakel) en mettant en parallèle les actions du gouvernement dans une région    par rapport à une autre région.

Les demandes de la Région de Matam sont les mêmes pour toutes les autres Régions du Sénégal. C’est le cas de le dire. Non le Président Macky Sall n’a jamais oublié le Fouta car c’est une partie du Sénégal et il a pour ambition et pour mission de construire un Sénégal pour tous. C’est dans cet objectif que : le PUDC ; le PUMA ; le PROMOVILLE ; l’AGEROUTE ; la CMU ; entre autres ont été créés. Peut-on dire que le Fouta n’a pas été servi par les différentes réalisations de ces agences ? Oui le Fouta manque de beaucoup de choses, mais on doit reconnaitre aussi que sous le magistère du Président Macky SALL le Fouta a fait de grand pas vers l’épanouissement de ses populations. D’aucuns considèrent aujourd’hui que le plus grand projet de désenclavement du Fouta est incontestablement l’Autoroute Illa Touba. Ce qui n’est pas faut, quand on sait qu’aujourd’hui il est possible de faire un aller et retour DAKAR-OUROSSOGUI en une journée. Qui l’eut cru il y’a un an ? L’électrification rurale a atteint pratiquement tous les hameaux du Fouta. Et tout le long du Dandé mayo de (Waoundé à Kaédi), l’électricité ne manque pas, de même que des forages pour le bien des populations.  Alors comment peut-on dire que le Fouta a été oublié ? Certes le retard constaté sur les travaux de la N2 doit être dénoncé vivement et on peut demander à ce que les responsabilités soient situées, mais on ne peut pas imputer ce disfonctionnement au Président Macky SALL.

Si non que dire alors du Directeur Général de l’Agéroute qui est un digne fils de Sinthiou Garba ? Ou alors de nos autorités et responsables politiques, qui empruntent cette RN2 bien avant l’arrivée des pluies et qui savent exactement les risques encourus en cas de fortes pluies ? Mais à dire vrai, on a l’impression, en passant en revue cette Communication alarmiste à travers la presse et les réseaux sociaux, que ce n’est pas un simple « cri de cœur des populations du Fouta »  mais que cette campagne est  très réfléchie Car depuis presque un an on constate chez nous au Fouta une campagne récurrente de communication ciblée : l’Autoroute Illa Touba, le Forage de Bokisaboudou, le Futur aéroport de Ourossogui, Air Sénégal et aujourd’hui la RN2. Toute cette campagne menée contre le pouvoir en place n’est certainement pas une volonté de la majorité des populations du Fouta. Il n’est pas exagéré de soupçonner à travers cette campagne, une bataille de leadership qui ne dit pas son nom. Ce qui est sûr et certain, est qu’un tel problème ne saurait avoir lieu dans le Bossoa.

L’Honorable Député et Maire des Agnames, Farba NGOM, assume pleinement et totalement ses responsabilités d’élu et de responsable politique. Et il ne manquerait pas d’être présent pour partager les souffrances de ses administrés. Et sans nul doute il aurait trouvé très rapidement une solution à ce problème. Un leader, c’est une personne qui aide les gens à se responsabiliser quant à l’atteinte d’un objectif commun dans une synergie de groupe Les grands leaders sont appréciés pour leur capacité à se mettre à la place des autres. C’est le seul moyen d’arriver à réellement comprendre les besoins et les préoccupations de sa communauté.

 

Aliou Ndao FALL

Secretaire Nationa chargé de la Diaspora