Home»Politique»Le Fpdr sur les propos de Macky Sall sur France 24

Le Fpdr sur les propos de Macky Sall sur France 24

2
Shares
Pinterest Google+

«C’est avec plus d’inquiétude que d’indignation que la Conférence des leaders du FPDR a pris connaissance des propos aberrants tenus par le président Macky Sall sur le plateau de France 24.

Il y a lieu de s’inquiéter en effet quand un président de la République en exercice s’autorise des affirmations publiques que son interlocuteur comme les millions de téléspectateurs connaissent comme fausses. Par exemple, en affirmant que ni l’ONU ni la Cour de justice de la CEDEAO n’ont jamais condamné le gouvernement sénégalais dans les dossiers de la détention arbitraire de Karim WADE et Khalifa SALL, alors que chacun a la preuve du contraire.

Ces propos fallacieux jettent un grave discrédit sur le Sénégal et sur ses institutions. Ils traduisent l’affolement qui s’est emparé de Macky SALL devant la détermination des principales composantes de l’opposition à refuser l’exclusion de leurs candidats et à mener la bataille jusqu’au bout pour faire respecter leurs droits. Cette position de fermeté a été largement plébiscitée par les populations qui apportent massivement leurs parrainages aux candidats Karim Wade et Khalifa Sall.

Tous les Sénégalais, ainsi que l’opinion internationale unanime, ont compris que la volonté d’exclusion de ces candidats n’est qu’une manœuvre frauduleuse d’un président devenu minoritaire et qui veut s’octroyer par la force et l’illégalité un deuxième mandat que les Sénégalais lui refusent.

Le FPDR réitère à ce propos sa ferme résolution d’aller jusqu’au bout dans la défense du droit à la candidature de toutes les composantes de l’opposition. Il s’agit de défendre la souveraineté du peuple sénégalais dans son principe le plus essentiel, la liberté de choix, qui exclut que les centaines de milliers de parrains de Karim Wade et Khalifa Sall soient privés de la possibilité de voter pour le candidat de leur choix.

Aucun chantage ni aucune promesse d’amnistie ne saurait nous détourner de cette position de principe.

Le FPDR note que Macky Sall semble avoir une pleine conscience des effets négatifs de sa gouvernance. C’est ce qui peut expliquer son souhait d’une « rénovation nationale » après les élections. Oui, la rénovation nationale est une nécessité vitale après les sept ans de destruction de Macky Sall. La meilleure preuve en est la mise en garde récente du Fmi sur le déficit budgétaire, qui est une confirmation officielle de la banqueroute de l’Etat du fait de l’incompétence et de la corruption du pouvoir en place.

Cependant, le démolisseur ne peut être un artisan de la rénovation. Macky Sall est le problème du Sénégal, il ne fait pas partie de la solution.

C’est pourquoi le FPDR s’engage aux côtés des populations, et en concertation avec toutes les composantes de l’opposition, pour battre Macky Sall le 24 février 2019 et ouvrir une nouvelle ère de progrès pour le Sénégal».

Dakar, le 13 novembre 2018

La Conférence des Leaders