Home»A la une»Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’intérieur,* (Par *Ka Maham)

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’intérieur,* (Par *Ka Maham)

0
Shares
Pinterest Google+
*J’ai la tristesse et le profond regret  de porter à votre connaissance que la commune de Dahra Joloff est* *particulièrement sensible au fait que vous ne preniez pas en compte le manque de sécurité dans ladite ville.*  *Votre qualité de Ministre de l’intérieur du Sénégal, de surcroît un natif, un habitant et militant du département de Linguère, vous êtes la personne la mieux placée pour aider les populations de Dahra Joloff d’avoir un* *commissariat de police.*
*Etant donné que toutes les conditions sont réunies pour vraiment qu’il ait un poste de police dans cette ville qui est économiquement convoitée par presque tous les sénégalais et même la Sous région.*
*Dahra Jolof mérite aujourd’hui, résolument, un commissariat de police ne serait ce que son pouvoir électoral constant depuis 2012 en faveur de la coalition BBY même si au Sénégal tout est politisé.*
*Si vous  voulez vraiment aider Son Excellence le Président Macky Sall dans son fameux PSE tenant compte l’équité territoriale, vous devez en une obligation urgente, penser à priori à la sécurité des personnes et de leurs biens. *Monsieur le Ministre de l’intérieur, nous pouvons pas parler de développement sans sécurité encore moins des difficultés et dysfonctionnements au sein des services sécuritaires qui nous ont affecté en tant que citoyens.*
*Dahra Joloff en a marre de recevoir des politiciens uniquement pendant la période des élections, ce que nous demandons c’est de nous considérer comme des citoyens au vrai sens du terme. On veut plus courir derrière vous pour demander nos droits.*
*Tous les Leaders du département de Linguère sont redevables envers cette belle commune, notre chère Dahra Joloff.*
*Monsieur le Ministre de l’intérieur, il est de votre devoir voire obligation les plus absolus de gérer la sécurité des citoyens sénégalais à plus forte raison ceux de votre département. Je vous signale que nos enfants, nos parents et toute la population vivent des moments difficiles et pitoyables. Maintenant qu’il urge de “remettre certaines choses à plat”, nous exigeons le plus rapidement possible et dans un bref délai, une mise en place de la police au niveau de la commune de Dahra Joloff. Cette vieille doléance est devenue une demande sociale et nous utiliserons toutes les armes nécessaires légales ou illégales pour avoir un commissariat de police dans notre commune.*
*Monsieur le Ministre de l’intérieur, je me permets humblement de vous écrire cette lettre.*
*Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations respectueuses.*
*Ka Maham*
*Citoyen de Dahra Joloff*
*Membre de la Cojer nationale*