Home»A la une»Macky et Keur Gui…

Macky et Keur Gui…

0
Shares
Pinterest Google+

A ceux qui prônent la méthode forte contre « Keur Gui », Macky doit dire : « Douma ko def, Doumako def », « Ma bagne douma ko def ».  En référence à cette expression devenue virale, martelée  à la suite d’une question relative à l’organisation de la présidentielle par le ministre de l’Intérieur, Ali Ngouille Ndiaye. C’était  lors de sa rencontre avec quelques journalistes aux dernières heures de l’année 2018.
La chanson est une suite logique de « Diogou fi » sortie en 2015, une autre œuvre de ces rappeurs  iconoclastes qui sont convaincus que les méfaits de la gouvernance sous Wade, sont encore tenaces aujourd’hui.

Les rimes en « aye » sont certes trop audacieuses, mais « corriger » des artistes qui ont aussi la particularité singulière  de « gérer l’extravagance », est une maladresse démocratique.  Les accabler  à quelques jours d’une campagne incertaine, peut être contreproductif.

L’indocilité tapageuse de nos artistes-rappeurs, a été toujours une réalité. Diouf et Wade n’ont pu les étrangler.
Dans le « moins pire des systèmes », surtout avec les réseaux sociaux,  la tolérance élitaire doit être le plus souvent de mise, sinon ceux qui dirigent, risquent de passer leur temps à sévir. Ceci n’est pas un appel à l’indiscipline.