Home»Economie»Mamadou L. Diallo : « Les visites de chantier  de Macky Sall virent au cauchemar avec Air Sénégal »

Mamadou L. Diallo : « Les visites de chantier  de Macky Sall virent au cauchemar avec Air Sénégal »

0
Shares
Pinterest Google+

L’avion A330-900 chèrement payé, ne sera pas là, ce 1er février 2019. Airbus n’est pas prêt et Air Sénégal SA non plus.

Macky sall est en campagne électorale, ces inaugurations sont des visites de chantier couvertes par la CNRA de Babacar Diagne. L’incompétence notoire et la fuite en avant dans des choix d’orientation stratégique majeure de notre pays, finissent toujours par être rattrapées  par la réalité économique ; les faits sont têtus.

Plusieurs fois à l’Assemblée Nationale,  j’ai  attiré la sonnette d’alarme, quant  à la pertinence de l’investissement relatif à Air Sénégal SA et au choix de sa gouvernance stratégique, exclusivement confiée aux parrains européens de Macky Sall, court-circuitant toutes les instances et structures nationales (Ministères, ANACIM, etc..).

Même la Banque Mondiale n’était pas d’accord sur l’achat insensé de 2 Airbus 330-900 à plus de 200 milliards, le décaissement du Trésor public, au profit de Airbus , de plus 60 milliards durant l’année 2018,  et pire encore, la domiciliation de notre nouvel appareil A330-900,  à Malte.

Ce 1er février 2019, ce sera l’échec sur toute la ligne… L’avion A330-900 chèrement payé, ne sera pas là. Airbus n’est pas prêt et Air Sénégal SA incapable par elle-même d’assurer seule, la desserte sur Paris. C’est une autre compagnie portugaise (Hi Fly), appelée à la rescousse, qui va suppléer pour 3 mois au moins, le pavillon national, avec son propre avion Airbus 340, son permis d’Exploitation, ses propres certifications et autorisations techniques pour la desserte Dakar-Paris. Mais,  comme toujours, pour tromper et abuser les populations, on mettra les auto-collants et couleurs nationales sur cet avion étranger, pour 3 mois.

En fait, le candidat Macky Sall ne va rien inaugurer. Et ce n’est pas faute de l’avoir averti. C’est bien triste pour un homme prétendu d’actions.

 

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.