Home»A la une»Meurtre de Mariama Sagna : Retour sur l’horreur

Meurtre de Mariama Sagna : Retour sur l’horreur

3
Shares
Pinterest Google+

«Il y a lieu de préciser que cette affaire ne revêt aucune connotation politique. Il ressort du certificat du genre de mort établi le 9 octobre 2018 que la victime est décédée à a suite d’une asphyxie mécanique par strangulation et que la présence d’agressions sexuelles a été confirmée», a  laissé entendre le Procureur du Tribunal départemental de Pikine.

L’enquête suit son cours. «Au stade de l’enquête, il y a trois personnes arrêtées et placées sous mandat en garde à vue dont le charretier, Ousseynou Diop, Khadim Guèye et Fatou Bintou Thiam», informe-t-il.

Le Procureur est revenu dans son récit sur les détails de cette sale affaire de meurtre. «A la fin de la manifestation (le meeting de Pastef tenu samedi 06 octobre), aux environs de 20 heures, ces derniers (les charretiers) ont mis les meubles à bord de leurs charrettes pour les ramener chez la victime. A leur arrivée, ils ont trouvé la dame Mariama Sagna, à moitié nue dans sa chambre, en train de se revêtir. Ce qui n’a pas manqué de leur donner des idées. Les mis en cause l’ont donc attaquée, et l’ont violée tout en l’étranglant pour l’empêcher de crier, jusqu’à son décès», a-t-il soutenu.

Seydi de poursuivre qu’«avant de quitter les lieux, Ousseynou Diop et Saliou Boye ont subtilisé un téléviseur et un téléphone portable appartenant à leur victime». Mariama Sagna sera inhumée ce jeudi dans son village de Kagnobon, dans le département de Bignona.