Home»Politique»Mor Ngom «choqué par les agissements de l’opposition»  

Mor Ngom «choqué par les agissements de l’opposition»  

1
Shares
Pinterest Google+

Dans un entretien qu’il a accordé au journal L’Obs, dans sa parution du jour, le ministre-conseiller, Mor Ngom  fait feu de tout bois. Extrait…

Opposition, organisations des droits de l’homme et arrêté Ousmane Ngom ?

«Permettez-moi de convoquer l’histoire sur une courte durée. Comment est-il possible que ceux qui ont créé cet Arrêté, après l’avoir argumenté, défendu sur tous les toits et en avoir usé et abusé  à satiété, l’attaquent ?

Est-ce une honteuse manière de reconnaître à la face des Sénégalais et du monde que leur règne aura été celui du déni, d’un piétinement permanent des valeurs et principes de la République ? Cette manière peu orthodoxe de poser les questions politiques et démocratiques est d’une dégoûtante pestilence. Pour dire que ce qui se passe aujourd’hui au Sénégal est surréaliste et ubuesque. . Tous les Sénégalais de bonne foi sont ahuris et choqués par les agissements de l’opposition.

Sa frange centrale, le Fnr, dont l’épine dorsale est constituée par le PDS est la principale promotrice de cette malheureuse et immorale initiative.  C’est une raillerie et un profond manque de respect à nos compatriotes qu’exprime et traduit cette démarche.

Cet agrégat politicien s’agite tout simplement pour des raisons profondément politiciennes, pour faire oublier ses échecs à répétition, son incapacité à mobiliser les populations, autour des thématiques ineptes et éloignées de leurs profondes  préoccupations que le président Macky Sall s’applique à satisfaire tous les jours. Quant à certaines organisations de la société civile, ce qu’elles font est assimilables à une trahison tant de leurs missions que de leurs vocations.

Mais, où étaient-elles il y a 8 ans  lorsqu’en juillet 2011, cet arrêté était signé ? Avaient-elles saisi les institutions judiciaires sur le tracé de ce qu’elles comptent faire aujourd’hui ? Pourquoi, pour montrer leur crédibilité, n’ont-elles pas pris cette initiative depuis longtemps et de surcroît, aux côtés des initiateurs dudit arrêté ?

Ce sont les vraies questions que se posent tous les démocrates et républicains de notre pays. Nous avons toujours pensé que le propre et la force d’une organisation de la société civile demeurent son équidistance des forces en conflit dans le champ politique. Aujourd’hui, force est de reconnaître objectivement que certaines organisations de la société civile à l’instar d’Amesty international, ont opéré leur mue pour se transformer en parti d’opposition. C’est incontestable, la pratique et les faits en attestent largement ».