Home»A la une»Moukabaro désapprouve sa fille : « Si on était en Charia, je lui  aurais appliqué la loi »

Moukabaro désapprouve sa fille : « Si on était en Charia, je lui  aurais appliqué la loi »

1
Shares
Pinterest Google+

 

 

Serigne Babacar Mbacké Moukabaro désapprouve l’acte de sa fille Aïda Mbacké qui a conduit à la mort de son époux Khadim Ndiaye aux Maristes  à Dakar. « Je ne protège personne, fut-elle ma fille. Que la justice fasse son travail en toute liberté et en toute indépendance  et que toutes les  responsabilités soient situées », martèle Moukabaro dans Walf Quotidien. « Justice doit être rendue à qui de droit, qu’il en soit ainsi conformément aux lois et règlements du pays. Que force reste à la loi et que la rigueur de la loi s’exécute. Je ne ferai aucun acte allant dans le sens de couvrir qui que ce soit », renchérit M. Mbacké. Celui qu’on surnomme « le véridique » a prononcé ces mots dans la maison mortuaire jeudi.

Ce petit fils de Mame Cheikh Anta Mbacké (Frère et fidèle compagnon de Serigne Touba), donne l’exemple du Prophète (Psl) qui, selon lui,  avait indiqué « que même si sa fille  Fatima Bint Rassoul avait volé, il lui aurait tranché la main ». « De la même manière, si on était dans un pays où on applique la Charia, j’allais moi-même appliqué la loi du Talion », confie Serigne Babacar Mbacké à nos confrères de Walf Quotidien.