Home»A la une»Place de la Nation: Place à la jeunesse, Idy dessine les contours du nouveau Sénégal (Opinion)

Place de la Nation: Place à la jeunesse, Idy dessine les contours du nouveau Sénégal (Opinion)

0
Shares
Pinterest Google+

Le discours est campé, la posture au rendez-vous et les idées en bonne place ! Pour alléger voire soulager les « souffrances » de ses compatriotes, Idrissa Seck a proposé trois axes principaux dont la gouvernance, en tête, l’économie, et la sécurité. Une vision moderne qui épouse parfaitement les contours des réflexions contemporaines les plus pointues et en vogue dans les grandes instances internationales où le développement et la sécurité sont intrinsèquement liés avec une forte relation de conditionnalité ; l’économie étant le point nodal en tant qu’élément de régulation lorsque les critères de bonne gouvernance sont respectés.

S’adressant à une jeunesse venue étancher sa soif de briller au service de son pays, Idy dessine ainsi les contours d’un Sénégal où « les meilleurs en compétence et en vertu occuperont les stations de responsabilité ». Tout est dit, sans aucune critique du candidat sortant qu’il juge désormais « inutile » en se passant même de diagnostic de la « mal gouvernance » qui gangrène la gestion actuelle. Une jeunesse en masse, galvanisée à bloc et aux anges à qui le Président de Rewmi s’est adressé à « cœur ouvert ».

Même pour ses détracteurs qui disent souvent qu’il ne faut « jamais l’écouter si l’on ne veut point l’apprécier et l’admirer», le style est tout simplement séduisant d’un homme si rigoureux toujours intransigeant en démonstration, chiffres à l’appui d’un discours toujours cohérent.

Les commentaires vont déjà bon train suite à ce meeting d’investiture du candidat Idrissa Seck organisé par les Forces démocratiques du Sénégal, un important allié parmi tant d’autres.

Avant même la date fatidique du 20 janvier 2019 qui sera celle des plus surprenantes recompositions politiques de l’histoire du Sénégal, les alliés se bousculent, déjà, chez le Président du Rewmi qui, selon un proche du parti, « n’avait même plus le temps d’assurer l’animation de sa propre formation politique tandis que le travail de terrain se faisait sans couverture médiatique. Mais, c’est cela même l’esprit du Rewmi, le rassemblement le plus large au service du Sénégal ».

Au moment où le talentueux et très critique journaliste Adama Gaye, connu pour sa vaste culture politique et géopolitique, parle sans réserve de « comeback kid », certains évoquent un « nouveau Idy » qui est arrivé alors que d’autres voient à travers le discours historique de la Place de la Nation un « leader constant qui, en un temps et en lieu, face à une jeunesse en un seul bloc vient de dessiner les contours du Nouveau Sénégal ».

Tout est rupture dans ce « nouveau » discours qui reprend les constantes convictions d’un Idy décidé à « cheminer avec la jeunesse en qui il place toute sa confiance pour le Sénégal du futur à construire ensemble ».

Livrant les piliers d’un programme à tout le moins alléchant, après des tournées d’écoute auprès de toutes les couches du pays, voila qu’Idrissa Seck promet les détails d’une vision qui, à l’entendre parler, se voudra la plus participative possible et qui place déjà la jeunesse au cœur.

Soukeyna Fall. Journaliste, Analyste politique. Leiden (Pays Bas)