Home»A la une»Pour Léonce ! (Par Mamadou Lamine BA)

Pour Léonce ! (Par Mamadou Lamine BA)

0
Shares
Pinterest Google+

«Les musulmans ne doivent pas accepter de gestes de bienveillances de la part d’un chrétien. Les musulmans ne doivent pas voter pour un chrétien». Voici, en substance, les propos tenus par un jeune prêcheur musulman dans la grande mosquée de Tanaff, peu avant le 24 février 2019. Ces propos me semblent irresponsables, malhonnêtes et contraires aux enseignements du Qur’aan et les traditions Mouhammédane.

Le jeune prêcheur faisait référence aux actions de bonnes volontés de Léonce Zalé, jeune Mancagne et Chrétien, natif de Tanaff. J’ai été abasourdi à la réception de cette information. Je ne prends ici pas la parole pour défendre Léonce mais pour démentir les propos de ce faux dévot et apporter des précisions, me basant sur les enseignements du Qur’aan (Coran) et de la tradition Mouhammédane.

Permettez que je revienne sur les prétextes. Léonce Nzalé est un jeune cadre, haut fonctionnaire et administrateur civil sénégalais. Sa fonction et position lui offrent des opportunités de soutenir les habitants de sa localité de naissance. Il a facilité l’accès à l’électricité et à l’eau à des milliers de personnes dans Tanaff. Il a fait refaire le poste de Police et la Sous-préfecture, entre autres gestes. J’en passe.

«Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise », Chapitre Al Ma-idah (la table servie) Verset-5. Déduction : si la nourriture (qui va dans le ventre) des gens du livre (chrétiens et juifs) est permise au musulman, le reste doit être permissible aux musulmans de la part d’un non musulman, encore que ce soit bénéfique.

Je rappelle, que je le jour où Mouhammad (saws), combattu par sa propre tribu à la Mecque (à cause de l’Islam qu’il y propageait), a été chassé de Taïf où il a été prêché l’Islam, c’est un incroyant qui s’est engagé à assurer sa sécurité dans la Mecque et a menacé de se battre contre toute personne qui s’attaquerait à notre prophète. Un fait historique qui dément le faux jeune prêcheur de Tanaff.

Je rappelle que quand les musulmanes sont arrivés en Abyssinie (actuel Ethiopie), persécutés qu’ils étaient à la Mecque, le Roi des Abyssins, An Najaasii (le Négus) les a accueilli, hébergé, nourrit et protégé. Quand les mécréants sont allés chercher ces musulmans, c’est le même Roi qui s’est opposé à leur extradition. Un autre fait qui dément les propos du faux prêcheur de Tanaff.

Les rapports entre musulmans et chrétiens […] sont marqués par des actes d’une grande noblesse de cœur, telle la promesse faite aux chrétiens par le Prophète Muhammad (saws). […] En 628, des chrétiens du monastère Sainte-Catherine, en Egypte, sollicitèrent sa protection. Le Prophète accéda à leur requête, à travers une charte proclamant que les chrétiens étaient ses alliés et ses citoyens, et leur garantissant des droits inaliénables.

Je rappelle que dans le livre saint des Musulmans, il est enseigné que « les musulmans peuvent accepter et manger des mets préparés par des chrétiens et que des chrétiens peuvent accepter et manger des plats préparés par des musulmans ». Dans quelques jours d’ailleurs, je prendrai mon Ngalax offert par des amis chrétiens. Des enseignements qui démentent les propos du faux prêcheur de Tanaff.

On peut multiplier les exemples par des milliers… Me taire donc sur un tel propos, c’est encourager l’imposture spirituelle et laisser des gens d’une inculture spirituelle manipuler d’autres personnes. Je pense d’ailleurs qu’il a été gonflé par un ou des adversaires politiques pour tenir de tels propos. Je les condamne et  dénonce. J’invite les tanaffois à rejeter ce discours et mettre en avant les intérêts du village.

Léonce loue des bâches pour Gammou de Tanaff. Il apporte un soutien aux populations dans des domaines relevant des compétences de la municipalité. Il encourage la pratique du sport pour les jeunes en dotant les Asc de maillots, de ballons et autres accessoires. Il équipe le lycée. Il appuie les étudiants de Tanaff à Dakar. Tout ce monde est en majorité des enfants de musulmans. In n’est pourtant pas obligé.

Je conclurai en rappelant cette leçon de Mouhammad (saws) : «  celui qui ne sait pas remercier son bienfaiteur ne saurait rendre grâce au Seigneur. Et celui-là qui ne rend pas grâce au Seigneur, sa foi est amputée »… Populations de Tanaff, je vous invite à la reconnaissance et à faire attention à certains discours.  Nous avons besoins les uns des autres, dans le respect et la considération mutuels.

Mamadou Lamine BA

Musulman et ami d’enfance de Léonce Zalé

Consultant en Marketing et Communication Politique

Responsable de l’APR dans la Commune de Baghère

Tel : 00221 76 611 39 40

ballamine@gmail.com

 

NB : Pour Léonce ! En référence à « Pour les Juifs » d’Emile Zola, qui a inspiré « Pour les Musulmans » d’Edwy Plenel.