Home»A la une»PRÉSIDENT MADICKE NIANG, UN HOMME COURAGEUX  ET INDÉPENDANT (Par Moustapha Koundoul)

PRÉSIDENT MADICKE NIANG, UN HOMME COURAGEUX  ET INDÉPENDANT (Par Moustapha Koundoul)

1
Shares
Pinterest Google+

Nous remercions et félicitons encore une fois de plus le peuple sénégalais pour sa maturité légendaire qui a conduit à un scrutin apaisé le 24 février 2019. Le taux de participation de 66%, a montré que les sénégalais, comme toujours, ont préféré la voie des urnes à toute attitude pyromane déstabilisatrice, pourtant prônée ça  et là.

Nous saluons aussi la position responsable de l’opposition qui a suivi le chemin de la sagesse et de la paix. Nos remerciements vont particulièrement  à l’endroit de ces 65 021 Sénégalais  ( 1,48 %) qui ont porté leur choix sur le candidat Madické NIANG, porteur du projet de société « Jamm ak Kheweul ».

L’aventure fût  enrichissante, belle et les Sénégalais ont appris à connaître l’Homme Madické NIANG et lui vouent une grande admiration. Il nous reste maintenant à espérer,  que le Président Macky SALL  écoutera  et prendra en compte les aspirations des 1 830 713 Sénégalais qui ne se retrouvent pas dans le PSE.

Oui, « la démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité », disait savamment Albert CAMUS.

En déclarant sa candidature dans une lettre rendue publique le 03 Octobre 2018, le Président Madické NIANG  avait comme priorité majeure, une fois élu, d’abréger la souffrance des Sénégalais. Le Parti Démocratique Sénégalais ne devait pas rater ce rendez-vous historique, d’où la position noble du Président Madické NIANG, qui s’est investi corps et âme,  pour la sauvegarde de ce qu’il considérait comme un  patrimoine national.  Sa position lui a valu tant de calomnies, de récriminations, d’injures, distillées par certains membres de sa propre famille d’alors le PDS.

Nous avons encore en mémoire cette résolution mesquine,  pondue par le comité directeur du PDS du 02 Novembre 2018, approuvée par le SGA Omar SARR  et reprise sur sa page Facebook, qui demandait l’exclusion du Président Madické NIANG du PDS. Et pourtant WADE n’en demandait pas autant. Mais nous comprenons l’attitude putschiste de l’ancien homme fort de Dagana, qui, depuis que Wade  a présenté Madické comme son numéro 2  à Touba devant le Saint Serigne Mountakha Bassirou MBACKÉ, lui en veut à mort. Occasion rêvée pour lui de se débarrasser d’une forte personnalité qui l’empêcherait de faire son putsch et passer de SGA à SGN.

Mais qu’il se prépare, il sera la prochaine victime du Pape.

Et portant ce même  article 5 alinéa 1 des statuts du parti, évoqué  pour constater la démission de fait du Président Madické NIANG, doit aussi logiquement exclure Abdoulaye Wade de ce parti. Entre l’appel au sabotage de Wade, et sa position devenue subitement pacifique, il y a eu la fameuse escapade de Conakry, qui est tout sauf l’endroit indiqué pour passer des vacances. Allez savoir ce qui s’y est passé. Inutile donc de rappeler que Wade a préféré l’offre de Macky d’amnistier Karim, à celle noble de Madické  de ramener le PDS au pouvoir. Mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient pour bien reprendre la formule du patriarche.

D’autres diront aussi que chaque Sénégalais a un prix, même si le marchandage peut se faire loin des yeux avertis des sénégalais. Le Terrou-Bi était trop exigu.

Aujourd’hui  donc, la page PDS est définitivement tournée.

Exemple de responsabilité et de droiture

Le Président Madické NIANG avait déjà montré le chemin en annonçant publiquement lorsqu’il recevait son fan club , composé de membres  de tous les partis et sensibilités politiques et religieuses , le samedi 09 Mars.

Décision suivie par sa démission logique du poste de député, à cet effet nous rappelons là également, que le PDS était dans une coalition lors des législatives de 2017, et que le Président Madické NIANG avait été élu sur une liste qui comprenait le PDS et d’autres alliés. Donc cette lettre demandant  le retrait du poste de député au Président Madické NIANG, adressée au Président de l’Assemblée Nationale, et supposée rédigée  par le Président du Groupe Parlementaire Liberté et Démocratie, véritable « Baye Fall » de Madické et qui ne jurait que par lui jusqu’à récemment, n’aurait jamais eu le résultat escompté.

Espérons tout de même que son remplaçant  mettra son salaire de député à la disposition du PDS comme le faisait du reste l’élégant Président Madické NIANG.

Nous saluons le courage et la constance de ces 26 membres du comité directeur qui ont refusé tout compromis, et qui ont décidé de démissionner du PDS  et de poursuivre le combat politique aux côtés du Président Madické NIANG.  Ce nombre sera sans doute revu à la hausse dans les prochains jours. En réalité, la vie politique du Président Madické NIANG ne fait que commencer. Le Jamm ak Kheweul est devenu une idéologie et nous réaffirmons notre engagement à ses côtés, et appelons l’ensemble des sénégalais épris de paix et de justice, à nous rejoindre dans  le futur cadre que nous les exhortons  à mettre en place, pour relever les nombreux défis qui sont devant nous, et remporter les prochaines batailles.

Moustapha Koundoul

COORDONNATEUR MOUVEMENT DES JEUNES

Vive le Sénégal

Vive le Président Madické NIANG