Home»A la une»Propos « désobligeants » : Seydou Guèye et Ousmane Sonko sur un ring

Propos « désobligeants » : Seydou Guèye et Ousmane Sonko sur un ring

0
Shares
Pinterest Google+

Après la réaction du porte-parole du Gouvernement, Seydou Guèye, suite ses propos appelant à fusiller les politiciens, Ousmane Sonko parle de tentative de diabolisation.

«Ces gens deviennent ridicules par cette tentative de diabolisation parce qu’ils ont simplement peur», a-t-il répondu sur Rfm. Selon lui, cette vidéo a été sortie pour «noyauter» les vraies questions comme «l’assassinat lâche d’une de ses militantes, Mariama Sagna, l’agression de ses militants à Thiénaba, l’irruption de gendarmes chez sa mère et dans son siège à Ziguinchor au lendemain de la publication de son livre… »

Il rassure que « personne ne sera fusillé s’il devient président de la République».

Sonko répond ainsi à Seydou Guèye qui a déclaré sur les mêmes ondes : «Quand j’ai lu ça dans la presse, je n’e revenais pas ; j’ai eu vraiment froid dans le dos qu’on puisse utiliser cette catégorie d’argumentation qui spécifique et propre aux logiques pro-islamistes et pro-jihadistes. Ça me semble inacceptable dans notre espace politique puisque vous le savez Ousmane Sonko s’était déjà fait remarquer par sa capacité à faire de l’intoxication, à être complètement désobligeant, il manquait de respect à tout le monde. Mais, en arriver ce niveau qui est vraiment le jargon habituel du terrorisme, de l’islamisme et du Jihadisme, loi, ça me fait froid dans le dos». Seydou Guèye qui trouve ces propos insupportables dans un pays comme le Sénégal, a appelé l’Etat à prendre ses responsabilités.