Home»A la une»Résultats midterms: Ilhan Omar, première musulmane et réfugiée africaine au Congrès

Résultats midterms: Ilhan Omar, première musulmane et réfugiée africaine au Congrès

0
Shares
Pinterest Google+

Plusieurs candidats promettaient d’entrer dans l’histoire, et certains d’entre eux l’ont fait. À l’occasion des midterms 2018, les élections de mi-mandat aux États-Unis, plusieurs barrières ont sauté dans un pays où les tensions liées aux minorités ont été exacerbées par l’élection de Donald Trump. Si la « vague bleue » dont rêvaient les démocrates pour contrer la politique du président américain s’est avérée bien plus timide qu’espérée, plusieurs visages ont émergé à l’occasion de ce scrutin, offrant à l’Amérique un visage plus ouvert et apaisé que ce que les excès de Trump ou de ses soutiens donnent à voir. Parmi ces nouveautés, figure un visage africain, rapporte huffingtonpost.fr.

Ilhan Omar raconte une histoire d’ascension on ne peut plus actuelle. Née à Mogadiscio en Somalie, installée dans un camp de réfugiés au Kenya à partir de ses huit ans pour fuir la guerre civile, elle arrive aux États-Unis avec ses parents à l’âge de 12 ans. Après des études d’économie, de sciences politiques et de relations internationales, elle est élue à la Chambre des représentants du Minnesota en 2016, à 33 ans, où elle acquiert une certaine notoriété. Donnée gagnante face à la républicaine Jennifer Zielinski, elle est devenue la première femme Américano-somalienne au Congrès américain.

« Je suis l’espoir de l’Amérique et le cauchemar du président », résumait-elle avec humour sur le plateau de Trevor Noah. Élue à la Chambre des représentants, cette mère de trois enfants défend l’augmentation du salaire minimum, la sécurité sociale pour tous et souhaite une réforme du système judiciaire.