Home»A la une»Sheikh Alassane Sène appelle à une vaste manifestation ce mardi devant le ministère de l’Intérieur

Sheikh Alassane Sène appelle à une vaste manifestation ce mardi devant le ministère de l’Intérieur

0
Shares
Pinterest Google+

Le mouvement Daj Dëpp appelle le peuple à venir participer massivement au sit-in du 04 Septembre prochain devant le ministère de l’Intérieur. Il doit être un premier pas vers une série de manifestations, toutes portées à faire plier Macky Sall et à le retirer de la gestion des affaires de l’Etat, etc.

Son candidat à la présidentielle, Sheikh Alassane Sène dit oui pour le sit-in du 04 septembre, et oui pour toute forme de lutte contre la « ségrégation et les différentes formes d’agression des populations et de confiscation de la volonté populaire ».

Selon Alassane Sène, la situation politique dans notre pays est « sentencieusement périlleuse ». Elle nous pousse à tirer la sonnette d’alarme et à demander au peuple sénégalais de refuser la naissance d’une oligarchie qui tente de déboulonner vicieusement les pièces maîtresses de notre démocratie. Ce mouvement pense qu’il n’y a plus de foi dans l’exercice du pouvoir, il n’y a plus de loi dans la marche de la République.

Le texte ajoute que le complot contre le peuple est parrainé par un homme qui a une « folle envie » de prendre sa revanche sur l’histoire, en travestissant cette dernière, sans la moindre retenue. «Notre pays est en train de chavirer à cause d’une tempête provoquée par ce même homme qui cherche à s’éterniser au pouvoir. Nous n’avons plus le droit de garder le silence, nous n’avons plus le droit de croiser les bras. Nous avons l’obligation morale de sauver notre pays pris en otage par un clan dont le chef est Macky Sall. Le mouvement Daj Dëpp a décidé de dire non à cette forme de dictature installée dans le pays et qui en dit long sur le caractère pernicieux et immoral. Le Président de la République s’attaque aux plus faibles qui l’ont pourtant porté à la tête du pays avec un peu plus de 65% des suffrages valablement exprimés, et ce, malgré toutes ses lacunes et ses errements. Il a trahi le préambule de la Constitution sénégalaise, excelle dans le reniement de sa parole et méprise le peuple qui l’a élu », soutient ce mouvement.