Home»A la une»Une bande d’impérialistes, un ex-président Roi, un Prince en cavale : telle est l’incroyable opposition sénégalaise (Par A. N Fall)

Une bande d’impérialistes, un ex-président Roi, un Prince en cavale : telle est l’incroyable opposition sénégalaise (Par A. N Fall)

0
Shares
Pinterest Google+

Décidément l’opposition sénégalaise ne tire pas des leçons de ses défaites face au président Macky SALL. Le seul parmi nos 4 chefs d’État à ne pas bénéficier d’une période de grâce, ni au début de son septennat encore moins sur ce quinquennat qui démarre.

Il est d’ailleurs l’un des rares chefs d’État au monde d’avoir eu comme principal opposant le chef d’État sortant qui de surcroît a dirigé pendant 12 ans le Sénégal. De tradition républicaine un chef d’État sortant met à l’aise son remplaçant en s’effaçant de la vie politique au moins pendant la durée du mandat de celui qui exerce les nouvelles fonctions présidentielles, mettant en avant l’intérêt général des populations. On se souvient d’une sortie du Président Wade controversée et très choquante sur la famille du Président Macky SALL, avec des accusations d’une extrême gravité. Pourtant le Président SALL, ni durant sa traversée du « désert » ni actuellement n’a jamais manqué de respect au Président Wade.

Aujourd’hui, c’est ce même ancien président Roi déchu, qui vient offrir ses services à une bande de jeunes impérialistes, pour la destruction du Sénégal. Cette horde de candidats battus de plate couture le 24 février 2019, n’éprouve aucun respect à la population sénégalaise. Si non comment comprendre leur cupidité en s’agrippant sur ce qui leur semble être une bouée de sauvetage en pleine mer agitée ?  Un reportage d’une journaliste stagiaire de la BBC, qui lors de son séjour au Sénégal n’a fait que recueillir les déclarations des opposants, est –il plus crédible que les déclarations de nos autorités et d’autres experts dans le domaine en question ? L’irresponsabilité de cette opposition opportuniste a atteint son cynisme en condamnant urbi et orbi des citoyens innocents, jusqu’à preuve du contraire. Le plus grave est que cette opposition est assistée dans son entreprise de destruction du pays, par de soi-disant citoyens sénégalais établis à l’extérieur.

Ces faux citoyens qui doivent leur réussite à l’Etat du Sénégal pour avoir payé leurs études primaires et secondaires, ne manifestent aucun remord dans leur salle et honteuse besogne. Payés à suffisance et ne manquant de rien dans leur pays de résidence, ils ne se soucient guère du devenir de ce pays qui les a tout donné. La plupart d’entre eux, complexés qu’ils sont ne viennent même plus au Sénégal à l’occasion de leurs vacances pour voir leur famille.   Et ils se disent :   des citoyens sénégalais !  Alors que tous les jours ils sont dans les réseaux sociaux insultant et traitant de tous les noms les institutions républicaines du Sénégal. « Le patriotisme est votre conviction que ce pays est supérieur à tous les autres, parce que vous y êtes né. » Georges Bernard Shaw.

La maturité et le génie du peuple sénégalais stoïque dans les grands moments de notre vie républicaine saura toujours faire la différence pour apporter tout son soutien au Président SALL dans la lutte contre les inégalités sociales. Pendant que certains extrémistes de l’opposition manifestent, le président Macky SALL fait entrer le Sénégal dans le conseil d’administration de Itie. C’est ce Sénégal qui est entrain de développer avec succès sa flotte aérienne, tente de ramener sa première coupe d’Afrique de football, avance dans l’exploitation effective du TER (une première en Afrique de l’ouest) et forme sa vaillante jeunesse vers les métiers du pétrole et du Gaz.

N’est-ce pas Ousmane SONKO qui disait :  si « les différents présidents encore vivants qui se sont succédé à la tête du Sénégal étaient regroupés et fusillés, ce ne serait pas un péché ». Puisse Dieu le tout puissant nous préserver d’un tel président de la République.

 

Aliou Ndao FALL

Secrétaire National chargé

de la Diaspora Apr.